Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pas de procès d’intention, pas d’a priori, une vigilance constructive.

Les questions que nous nous posons tous aujourd’hui sont simples :

-          Tant de choses ont été promises, peut-on y croire ?

-          Des transformations sont annoncées, à quel prix ?

-          Va-t-on imposer des mesures ou aura-t-on encore le droit de citer ?

-          Quels seront les méthodes et les acteurs de tout cela ?

Après la formation du gouvernement des points clefs restent à élucider :

-          Les personnalités mises en fonctions auront-elles la liberté d’agir et les moyens nécessaires à l’action ?

-          L’ouverture ministérielle revendiquée cherche-t-elle à masquer l’organisation discrète à l’Elysée d’un cabinet plus clanique qui aurait en fait le vrai pouvoir ?

medium_gueant_mignon_martinon_louvrier_guaino_levitte_solly.jpg

-          Le Président va-t-il, comme il nous y a habitué, se mêler de tout, intervenir dans chaque dossier au risque de perturber les acteurs officiellement désignés dans leurs fonctions ?

-          Particulièrement en matière de relations internationales, d’affaires européennes et de défense, a-t-il l’intention de court-circuiter les compétences et les originalités des ministres nommés ?

medium_drapeau.2.jpg

-          S’agit-il pour l’essentiel de « débauchages individuels » ou d’une réelle volonté de s’ouvrir à des styles et des idées extérieures ?

-          Laissera-t-on les personnalités extérieures à l’UMP infléchir les points les plus polémiques du programme présidentiel ?

medium_kouchner.2.jpg

Si les symboles et l’affichage volontariste revendiqués précèdent les actes réels en ce sens, le Mouvement Démocrate et ses députés seront alors les premiers à applaudir et à aider les réformes gouvernementales. Le Modem sera alors le plus fort soutien d’un Président Sarkozy qui aurait cette fois vraiment « changé » ! Sans aucun doute même le Modem s’attacherait alors, plus que l’UMP, aux transformations engagées.

medium_anim_preadhesion.3.gif

S’il ne s’agissait que d’une façade pour masquer la brutalité des mots, les connivences de fait et la vacuité dangereuse pour les français qui espèrent, le Modem seul, parce qu’il ne se situe ni dans l’allégeance béate ni dans l’opposition systématique et stérile, pourrait forcer le gouvernement à rectifier tant la forme que le fond et même prendre à bras le corps les chantiers les plus urgents et les plus controversés.

medium_resistance_bayrou.jpg

Enfin, si c’est une mascarade et si le 18 juin finalement un nouveau virage est pris vers un népotisme sans vergogne, une insulte à l’image de tolérance et d’équilibre des pouvoirs de la France dans le monde et un mépris de l’opinion, alors non seulement les élus du Modem mais tous les adhérents, les sympathisants, nous nous lèverons partout en France pour entraîner les citoyens à refuser d’abdiquer, c’est la résistance constructive.

medium_lyon_arrivee.jpg

Comment les français pourront-ils demain être informés de ce qui se prépare, de ce qui se fait et avec quelles méthodes ?

En envoyant à l’Assemblée nationale des femmes et des hommes libres, indépendants des consignes, responsables devant les citoyens seulement et non devant les caciques des partis.

medium_Urne-1.2.jpg

La meilleure façon de contrôler l’exécution sereine des réformes promises c’est bien de choisir les 10 et 17 juin prochains des candidats qui ne soient pas les robots lobotomisés à la solde du pouvoir ou de l’opposition.

medium_anim_preadhesion.4.gif

Les commentaires sont fermés.