Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • La France reste la seule à autoriser le Maïs transgénique MON810

    Nous avions déjà eu l'occasion, à plusieurs reprises, de dénoncer la CULPABILITE future indiscutable des politiques qui, en l'absence de données indiscutables établies par une autorité indépendante sur les conséquences des cultures en pleins champs d'OGM, refusent au mépris du principe de précaution minimum de décréter un moratoire. Voir ici la dernière note en date. ou ici

    daf786464b97c09b1858078031867ab0.jpg

    Suite à la publication d'un rapport de Greenpeace, le gouvernement allemand avait décidé en 2006 de suspendre l'autorisation de ce maïs et par conséquent la vente de semence en attendant la mise en place d'un plan d'observation sur l'environnement. C'est ainsi que l'Office allemand pour la protection des consommateurs (BVL) avait adressé un courrier à Monsanto lui demandant de ne pas commercialiser le MON810. L'Allemagne avait rejoint ainsi l'Autriche qui a interdit le MON810 en 1998 et après elle, la Grèce, l'Italie, la Suisse, la Hongrie et la Pologne.

    En France, la Commission du génie biomoléculaire a rendu son "verdict" et ne remet pas en cause le maïs MON810 qui continuera donc d'être cultivé en France et d'y être vendu pour l'alimentation animale. Cette décision soulève de vives critiques chez les écologistes de toutes tendances.

    a891f9dc818f8d4a0482f7987dcd7095.jpg

    CAP 21, présidé par Corinne Lepage, a manifesté son étonnement : "cette décision est encore une fois l'illustration du poids des lobbies alors que le principe de précaution imposait de déclencher une expertise indépendante et de suspendre l'autorisation de commercialisation dans l'attente des résultats", note Eric Delhaye, le porte-parole national de CAP 21.

    Il estime que les processus d'évaluation, qui excluent à ce jour les toxines, mériteraient d'etre complètement revus. Il souhaite de fait la création d'une commission impartiale en remplacement de la CGB composée, selon lui, très majoritairement de partisans des OGM.

    Lire article de C. SEGHIER :

    Le maïs transgénique MON810 reste autorisé en France
    La Commission du génie biomoléculaire ne remet pas en cause le maïs MON810 qui continuera donc d'être cultivé en France et d'y être vendu pour l'alimentation animale. Cette décision soulève de vives critiques chez les écologistes.
    15/06/2007 - Lire l'actu

    © Actu-Environnement

    MISE A JOUR DU 1ER JUILLET 2007 :

    La vidéo de la note précédente ayant a priori été cesurée du site de partage en ligne dailymotion, vous pouvez télécharger le reportage de l'émission "90 minutes" de canal+ baptisé "les OGM sont-ils dangereux" directement ici (format avi )

  • Le scandale DEVEDJIAN

    Dans le reportage de la chaîne lyonnnaise TLM (voir l'extrait ci-dessous), il a cru spirituel de traiter Anne-Marie Comparini de "salope" en félicitant le jeune et frais député UMP qui l'a battu à Lyon aux législatives. Candidate du Modem, c'est également l'ancienne présidente du Conseil régional Rhône-Alpes, qui s'était fait élire contre le Front national.

    Devedjian est "co-patron de l'UMP", rappelons le, avec Jean-Pierre Raffarin depuis que ce parti ne peut plus avoir de Président...

     Chassez le naturel... le Devedjian revient au Galop! Ca rappelle le langage "décompléxé" qu'on voudrait voir disparaître pour de bon de la vie publique de Monsieur Lefebvre, député aujourd'hui en remplacement d'André Santini et ancien assistant parlementaire de Nicolas Sarkozy à l'UMP (Monsieur "ON-VA-TOUS-LES-N.QUER!") voir notre précédente note ici


    Comparini
    envoyé par TDLYON
    De gauche à droite Patrick Devedjian, Renaud Muselier, prétendant à la mairie de Marseille et Michel Havard.
    .
    Voilà comment, Monsieur Devedjian et ses amis parlementaires UMP sur ce reportage conçoivent la vie politique! Bel exemple! Dire qu'il a faillit être Ministre de la Justice!...
    Des propos aussi scandaleux, ont sans doute leur place dans les recueils de goujaterie mais nous ne savions pas que Monsieur Devedjian voulait faire de  l'UMP l'Union des Misogynes et Phallocrates!...
    .
    Complément : Voici la version non coupée qui ne "coupe" pas la scène après l'insulte:
    .
    On peut ainsi y entendre la suite : "Cette salope... c'est bien de l'avoir battue"
  • Thierry BENOIT, député élu en Ile et Vilaine, siègera aux cotés de François Bayrou!

    Après la volte-face de Jean-Christophe LAGARDE qui, bien qu'investi par le MoDem avait décidé finalement de sieger dans les rangs des députés du centre associés à la majorité présidentielle, d'aucuns avaient cru bon de faire circuler des rumeurs sur la démarche de Thierry BENOIT élu le 17 juin dernier en Ile-Et-Vilaine...

    Découvrez ici ce jeune député ayant battu au second tour une candidate sortante UMP :


    C'est clair, net et précis!
    Thierry Benoit siègera bien aux coté de François Bayrou, en tant que Non Inscrit (voir fiche bio de l'Assemblée ici) puisque ils ne sont pas assez nombreux pour constituer un groupe politique au Palais Bourbon.
    Comme ce reportage de France 3 le mentionne, Thierry BENOIT est encore attaché à l'UDF. Tant mieux!
    Le Mouvement Démocrate, rappelons le, a été lancé officielement à l'appel de l'UDF (Conseil national de la mutualité du 10 mai 2007). Comme Thierry Benoit l'explique le Mouvement Démocrate est un Mouvement en création. L'UDF elle existe depuis longtemps et elle continue d'exister jusqu'à présent. D'autres Mouvements pourront participer à cette fondation du MoDem. Cap 21 entend bien, par exemple, s'y associer et ce parti avec l'apport indiscutable de spécialistes de l'environnement tels que Corinne Lepage y a toute sa place. Il est normal pour les élus qui le souhaitent, de conserver les couleurs de l'UDF et surtout, ce n'est pas antinomique avec la création en cours du MoDem.
    Après, les multiples retournements de ces derniers mois, cela mérite un petit message de félicitation, vous ne trouvez pas? Ainsi que l'indique le site de l'Assemblée, voici son mail : thierry.benoit13@wanadoo.fr ; et vous pouvez aussi lui adresser un message ici : http://www.thierry-benoit.fr/htm/contact.asp