Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Villiers-le-Bel : Le pouvoir cherche-t-il des armes de destruction massives de sondages ?

b5733ab9abcd65799dfa0e0d3fd001d9.jpgCe matin une gigantesque opération menée sous l’œil des caméras et des objectifs de toute la presse dans les communes de Villiers-le-Bel, sarcelles et Gonesse. L’objectif déclaré était de trouver les coupables de novembre derniers (rappel notre note de l’époque).

La mort de 2 adolescents dans une collision de leur moto avec un véhicule de police avait provoqué des émeutes durant plusieurs jours dans ces communes. Des actes criminels ont en effet été commis et la justice doit en effet trouver, juger et punir ceux qui ont tiré sur des policiers, ceux qui ont roué de coups un commissaire.

Personne ne remet en cause la nécessité pour la justice et la police de faire respecter l’Etat de Droit ! Mais ont-elles désormais besoin de médiatiser ainsi leurs actions ?

Si, a priori, l’enquête[1] a pu avancer très vite comme l’indique la Procureur de la République pour ce qui concerne les auteurs des troubles, qu’en est-il de l’autre enquête concernant les circonstances de la mort des 2 jeunes adolescents ?

4a08a666344a68a538ccfd50529abcec.jpg

Nous osons espérer qu’un tel déploiement médiatisé (Même LCI dénonce!) n’est pas la dernière trouvaille d’un pouvoir malmené par l’opinion pour se refaire une santé dans les sondages ! Sinon, qu’inventera-t-on lorsque les sondages baisseront encore de dix points ?... Une guerre en direct live ?... D’autres l’ont fait dans une grande démocratie, on voit aujourd’hui combien les américains tirent aujourd’hui les leçons amères de leur aveuglement de l’époque…

A quelques jours d’élections municipales qui s’annonçaient difficiles pour la majorité présidentielles, souhaitons que la programmation d’une telle opération ne soit pas destinée encore à jeter de l’huile sur le feu. Notre pays se passerait volontiers d’un nouvel embrasement !

Le calme est donc plus que jamais souhaitable. Et les réponses à ces 2 questions :

- Puisque, de la bouche même de la Procureur, la médiatisation n’était pas souhaitable parce que risquée, qui a donc pris le risque de convier les medias ?

- Où en est la deuxième enquête sur la mort des 2 jeunes ?


[1] "Mettez les moyens que vous voulez", avait lancé aux policiers, fin novembre, Monsieur Sarkozy. Début décembre, la police avait distribué des tracts appelant d'éventuels témoins de "coups de feu tirés contre des policiers" à témoigner anonymement et contre une rémunération. Selon des sources proches de l'enquête, au moins trois témoignages anonymes ont permis aux enquêteurs de cibler dans un premier temps deux frères, domiciliés à Villiers (voir dépêche AFP).

Commentaires

  • Je suis persuadé que M. Sarkozy va encore trouver à se gargariser là dessus!

    Mais il est vraiment prêt à tout ????????

Les commentaires sont fermés.