Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

C'est évident qu'il faut discuter d'une éventuelle alliance avec Daniel Cohn-Bendit

Nouvelle présentatrice, Anne Sophie Lapix et même émission qu'avant voilà en réduction l'impression dégagée par le retour de l'émission politique Dimanche + à 14 heures 40 sur la chaine cryptée, CANAL mais en clair.

Deux invités politiques : Martin Hirsch et François Hollande.

Le premier se bat pour avoir le soutien de la majorité de droite, ce qui ne semble pas acquis tant le financement semble loin de faire l'unanimité. "C'est une bonne idée, mais personne ne veut payer, et surtout notre électorat le plus fifèle", c'est ce que les députés et sénateurs UMP laisent entendre.

Le second n'a rien dit, comme d'habitude. Une seule information malgré tout : Il l'a dit sans le dire tout en le disant, il verrait bien Ségolène Royal retirer sa candidature au poste de 1er Secrétaire du PS. Ce n'est plus règlement de compte à OK Coral, mais Dallas.

Par contre, un passage intéressant dans cette émission, un sujet sur Daniel Cohn-Bendit qui veut revenir en France pour tirer une dynamique politique qui rassemblerait aux Européennes les Verts, José Bové, des représentants de Nicolas Hulot....et Corinne Lepage. Elle est brièvement intervenue sur ce sujet en disant que ce casting était séduisant, mais qu'il fallait aussi avoir un programme cohérent.

Elle a 100 fois raison, pourquoi ne pas discuter sur ce sujet ? Discuter ne coûte rien !

Corinne Lepage est vice-présidente du Modem, elle a tout à fait vocation à discuter avec les écologistes pour une éventuelle alliance aux européennes.

Maintenant libérés du carcan des alliances avec l'UMP et anciennement le RPR, il ne faut surtout pas que les dirigeants du MoDem s'interdisent de discuter programme avec d'autres courants.

Et le Modem est-il si éloigné des options politiques du Daniel Cohn-Bendit de 2008?...

 

Commentaires

  • Corinne Lepage a une vision moderne et positive de l'écologie. Elle a convaincu beaucoup de monde au MoDem de l'utilité économique pour notre pays de se spécialiser tant en recherche qu'en fiscalité pour privilégier une politique durable. Elle a modernisé le concept d'écologie!

    Il ne s'agit pas de faire de l'écologie contre la croissance mais bien de chercher la croissance avec l'économie.

    Bovet, lui est sympathique lorsqu'il met en exergue la nocivité des plans OGM en plein champ, lorsqu'il démonte un MacDo distribuant sans vergogne de la malbouffe mais politiquement sur d'autres sujets de fond, il reste un contestaire passéiste.

    Cohn-Bendit, en effet en 2008, n'est plus Dany le rouge d'il y a quarante ans. L'expérience et ses mandats en Allemagne et au Parlement Européen lui donnent le recul nécessaire pour comprendre et proposer des axes de réflexion novateurs. Il garde aussi cette capacité de s'indigner publiquement (sur le Tibet par exemple) lorsque la démocratie est bafouée.

  • Je pense que même pour un électeur peu au fait du paysage politique français, une alliance qui irait de José Bové à Corinne Lepage n'aurait pas une grande crédibilité, malgré le lien qui pourrait exister au travers des questions écologiques. Ces dernières, au contraire, appartiennent à la réflexion du développement durable qu'il convient de mener de façon transversale dans tous les projets politiques et que chaque mouvement se doit désormais d'intégrer, par mode (Hulot est passé par là, mais pas seulement) mais aussi par pur bon-sens vis-à-vis des catastrophes environnementales du futur proche.
    On verra le jour venu si le PS réussit sa mue social-démocrate en arrêtant de jouer, sur le thème d'une anachronique "union de la Gauche", à sauter du coq à l'âne entre Besançenot et le Centre ... Ce n'est pas encore acquis.
    Pour ce qui est des Verts, ce serait encore plus compliqué, vu l'anathème jeté sur Wehrling, vu surtout le socle extrême-gauchiste-libertaire qui s'est constitué depuis une quinzaine d'années au sein de ce parti, obérant ainsi les propositions concrètes en matière de développement durable.

  • Tout à fait d'accord avec Ledru-Rollin!

    C'est pour cela qu'on peut toujours débattre et discuter en effet mais une alliance avec un Bovet ou la tendance "extrême-gauchiste-libertaire " n'est pas crédible.

    Les auteurs de ce billet semblent dire "Discutons avec tout le monde" mais "préparons une alliance avec certains". S'il s'agit d'une alliance pour un groupe commun au Parlement Européen allant d'un Cohn-Bendit à une Lepage, en intègrant un JF Kahn, un Hulot, une Eva Joly et un Général Morillon cela peut en effet se préparer l'élargir à un Bovet... alors là... là...

    Mais nul besoin de constituer des listes communes! On peut simplement s'engager à participer à un groupe commun à Strasbourg.

  • S'allier permet de gagner des élections, ne l'oubliez pas. Et excommunier José Bové n'est pas très utile, il ne représente rien. Pour ce billet, c'est surtout l'appel au dialogue et à la discussion avec les autres, le Modem ne fera jamais 51% tout seul. Ne l'oublions pas.

  • contrairement à ce que certains laissent entendre, une alliance rassemblant Bayrou et Bové, autour d'un DCB, estloin d'être impossible.
    Il ne faut pas oublier quel'un et l'autre ont une même base intellectuelle et philosophique. L'un était à la JAC (Jeunesse Agricole Chrétienne) et l'autre à la JOC (Jeunesse Ouvrière Chrétienne), ce qui fait bien plus de points de convergences que le contraire.
    Il faut juste un bon médiateur pour faire la jonction, et Dany ou un Gaullien pourrait bien jouer se rôle...

    Quant au projet, il est déjà tout trouver... au moins pour les grands axes...

  • Parler en effet d' "excommunier" tant de chrétiens... en effet, on n'y songe pas!

    ;-)

Les commentaires sont fermés.