Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La rupture de "Ripostes"

ripostes.jpgVoilà! Peu à peu se met en place le Nouveau Paysage Audiovisuel Sarkozien! On apprenait hier que l'émission politique dominicale de France 5 présentée par Serge Moati ne serait pas sur la grille des programmes de septembre! Fini donc les "Ripostes"! Tout un symbole.

Qu'importe si cette émission était l'une des rares survivantes d'une télévision sans fard, brute, où le débat réel, la confrontation était mise en valeur!

 

Qu'importe si elle était plébiscitée par tous les français qui refusent de voir la vie politique réduite à un spectacle froid et uniquement laudateur vis-à-vis de la personnalité interviewée sans échange, sans réplique!

 

Qu'importe que cette émission et les débats que Serge Moati avait su créer aient pu favorablement trancher avec le pré-calibrage, le pré-enregistrement et le pré-contrôle de mise pour tout directeur des programmes ayant, avant tout, le soin pour ménager ses chances de carrière de prévenir les colères du pouvoir!

 

La rupture là comme ailleurs devait faire place nette!

 

Qu'importe si cette émission tranchait à l'heure où les media et ceux qui les dirigent se complaisaient dans la servilité, la niaiserie post-ado chouchounesque de la geste d'une première dame, l'autocensure permanente et même l'auto-flagellation collective de moquerie d'un des leurs face au Monarque républicain (Joffrin, puisqu'il s'agit de lui, était pourtant, lui, dans l'emploi exact des termes au contraire de l'égocrate en chef, maître suprême de sa propre inculture, lors de la dernière conférence de presse élyséenne… il y a déjà 18 mois NDLR!)!

 

Seraient-ce les dernières pitoyables prestations dans celle-ci des zélés sarkozystes Devedjian, Lefebvre, Lelouche ou Eric Besson plus à l'aise dans l'interview sans droit de réplique par un journaliste complaisant qui ont poussé France 5 à anticiper la fronde présidentielle comme elle le fit il y a deux ans avec Daniel Schneidermann et "Arrêt sur images"?...

Commentaires

  • Moati aurait-il refusé d'être la dernière pioche de débauchage du Monarque pour son futur gouvernement en remplacement de Albanel par exemple?!....

  • Le visage que prend l'audiovisuel et la radio n'est pas beau à voir et présage du pire.

  • Un Serge Moati qui avait eu le courage de ce reportage sur Le Pen en dépit de toute pensée unique. Le rabais télé arrive ! Déjà que ça ne vole pas bien haut ...

Les commentaires sont fermés.