Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sarkozy était avec le général le 18 juin 1940 pour enregistrer l'Appel!

appel degaulle revu corrigé par sarko.JPGPuisqu'on vous le dit! Et même on aura droit, sans doute, dans quelques temps, à l'évocation sur sa page facebook, de la façon dont il a pris part à la foule lorsque celle-ci le 14 juillet 1989, prit la forteresse de la Bastille.

Pour l'Egocrate qui considère sans vergogne qu'aucun de ses prédécesseurs ne lui arrivait à la cheville il est évident que ce ne peut être lui qui butinait en 89 à courir après l'histoire mais bien l'Histoire qui s'est bâtie autour de sa personne!

Ainsi il n'est pas étonnant qu'il ait voulu refaire quelque peu l'histoire en publiant sur sa page facebook sa version du 9 novembre 1989 accompagnée même d'une photo censée prouver sa présence dès le début, le 9 novembre cette année là sur le mur de Berlin lorsque la foule commença à le fissurer.

10 11 ou 12 nov 1989.jpg

 

Mais voilà, comme d'habitude, le truqueur mégalo est démasqué.

Comme l'indique , Alain Auffray, journaliste à Libération et correspondant à Berlin à l'époque de plusieurs journaux:

"Le problème c'est que l'histoire qu'on nous raconte ne tient pas debout:

Version Sarkozy :

"Le 9 novembre au matin, nous nous intéressons aux informations qui arrivent de Berlin, et semblent annoncer du changement dans la capitale divisée de l’Allemagne. Nous décidons de quitter Paris avec Alain Juppé ...pour participer à l’événement qui se profile"

Le matin du  9 novembre, personne à Paris - ni même à Berlin -  ne pouvait soupçonner que le mur allait tomber. les radios et télévisions ouest-allemandes n'ont commencé à évoquer la "libre circulation" qu'à partir de 20h. Et ce n'est qu'après 23 heures que les Berlinois de l'Est, prenant ces informations prématurées pour argent comptant, furent si nombreux à se masser devant le poste frontière de la Bornholmer Strasse que les garde-frontière  est-allemands finirent par lever la barrière. Parole de témoin: jamais "l'événement" ne s'est "profilé".

Les historiens vont bientôt suivre la page facebook présidentielle en se tordant d'avance si ça continue!

Nul doute qu'on va bientôt apprendre qu'il était par exemple à Varsovie lorsque Jaruzelski décrétait l'Etat de siège en Pologne en 1981 et même (pourquoi pas? puisque désormais "tout devient possible"...) qu'il y est même pour quelque chose puisqu'il avait, lui-même, personnellement, de ses petits doigts d'adolescent post-pubère, concocté les permiers soulèvements de Solidarnosc sur les chantiers navals de Gdansk dès le 13 août 1980 avec Lech Walesa... Non, remarquez, il ne peut pas prétendre ça car il passa bien plus tard à Varsovie... mais ça... c'est une autre histoire...

Allez, c'est si pitoyable! Médiocre! Risible! Pathétique! Mais dites lui qu'il est le plus grand, le plus beau et qu'il parte!

EDIT : Voir également sur le sujet le post d'Olivier Bonnet

 

Commentaires

  • Excellent votre titre! hi hi!

    On va lancer une série!

    Nicolas et Pancho Villa,

    Nicolas avec Mao pendant la longue marche,

    Nicolas dans le bureau de Kennedy pendant la crise des missiles de Cuba,

    Nicolas et Marthin Luther King et Joan Baez sur les marches du Capitole à l'issue de la marche pour les Droits civiques,

  • Et c'est pas la première fois! loin de là:

    >> Nicolas Sarkozy aux Champs Elysées : l'anecdote était fausse

    >> Nicolas Sarkozy a inventé des ministères pour justifier celui de l'identité nationale

    >> Nicolas Sarkozy invente un bouclier fiscal imaginaire à l'Allemagne pour justifier sa politique


    >> Et en bonus, quand Rachida Dati invente un mineur multirécidiviste, personne ne le remarque

  • A part le coté anti-sarko du billet, je le trouve néanmoins excellent !
    biz

  • @corto74 : bah c'est sûr! avec des détournements historiques de la sorte, digne justement des pratiquesdes ex-démocraties dites populaires (tiens il y a un parti de nos jours qui insiste lourdement sur ce terme également) de l'ancien bloc communiste... on ne peut qu'être pro-sarko hein?

  • @ Florence23 :

    On pourrait aussi mentionner :

    - Nicolas a tenté de sauvé Jean Moulin à Caluire, le 21 juin 1943

    - Nicolas était aussi là en 54 à Dien Bien Phu avec Bigeard,

    - Enfin, Nicolas a sauté sur Kolwezi pour libérer les ressortissants européens ddes rebelles katangais qui les prenaient en otages.

    Quel homme!

    Loué soit notre guide suprême Oh petit père des peuples des temps modernes et grand timonier du bonheur universel!

  • Selon Doriangeek sur wikio, on rapporterait également :

    "Sarkozy a marché sur la Lune, Sarkozy médaillé olympique aux JO de 1968, Sarkozy libère Paris avec de Gaulle de 1944, Sarkozy guidant le peuple pendant les 3 Glorieuses...

    Les meilleurs tweets : Sarkozy était a Nazareth le 25 décembre 0000 Enfin, c'est bien Sarkozy qui a peint la grotte de Lascaux : les photos bientôt disponibles sur sa page Facebook,

  • Quelle surprise diutes donc?

    Toute la Sarkozye est appelée dare dare à corroborer les dires de leur idole!

    Fillon himself, ( voir ici : http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5g9VAE0W5tpoZjpbHRHAwmD-kPJLA ) et Philippe Martel, directeur du château de Chambord, à l’époque en charge des relations internationales au parti gaulliste RPR

    Certes Fillon et même Jacques Barrot étaient bien à Berlin pour des réunions ce jour là!...

    On attend la confirmation de la présence de Sarko par Frédéric Lefebvre pour être sûr à 100%!

  • Alain Madelin, lui conteste la version présidentielle avec beaucoup d'humour :

    http://www.lepoint.fr/actualites-politique/2009-11-09/polemique-sarkozy-etait-il-a-berlin-le-9-novembre-1989/917/0/393395

    «c'est une plaisanterie, a-t-il confié au Point.fr. C'était impossible de savoir le 9 qu'il fallait aller à Berlin. J'ai croisé en effet Alain Juppé sur le Mur le 10 ou le 11.» Mais il éclaire d'une lumière particulière la communication élyséenne : «si Sarkozy le dit, c'est qu'il a raison par principe !»

  • Comme il fallait s'y attendre l'Elysée se braque et s'enferme (par le biais du conseiller en communication) sur la version de N.S. sur facebook!

    Pourtant, le photographe qui a pris cette photo, le maire de Berlin Est (cité par Martel), Madelin et tant d'autres (dont Ulysse Gosset cité aussi) réfutent la date évoquée!

    Ce n'est pas anodin. C'est symptomatique d'une propension toute particulière à nier le réel! S'il s'agissait seulement de l'ex secrétaire général adjoint du RPR... tout le monde s'en foutrait. Mais voilà c'est celui qui conduit la destinée du pays et dont on pourrait espérer autre chose!

    Dernière boutade trouvée sur twiter : C'est bien lui qui accoucha la femme d'un charpentier, une certaine Marie, à Bethléem un 25 décembre il y a tou juste 2009 ans!

  • La prise de la Bastille, c'est le 14 juillet 1789 (et non 1989...)

  • Mais non Xavier!

    Justement!

    Avec l'Egocrate les dates sont toutes à revoir!

    La prise de la bastille c'était le 14 juillet 1989, quelques mois juste avant qu'il ne se rende à Berlin pour renverser le mur!

  • Bah, Xavier, evidemment! De même qu'il a refondé le capitalisme dès 2004 lorsqu'il était à Bercy!

  • Cette insertion sur Facebook, ca va faire plaisir à Max Gallo

    A moins que ce soit précisemment ce zélé thuriféraire de l'Egocrate qui ait eu cette idée... puisque c'est à Gallo que revient la charge d'écrire la geste sarkozyenne pour que tous les élèves de CM2 puissent bientôt chanter les louanges du guide :

    http://atheles.org/agone/passepresent/commentnicolassarkozyecritlhistoiredefrance/index.html

  • Vous semblez tous oublier que c'est Sarkozy sous les pseudonymes de L. Walesa, M. Gorbatchev et Jean-Paul II (bravo à la maquilleuse), qui a provoqué l'effondrement du bloc soviétique...

Les commentaires sont fermés.