Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Non! Hervé de Charrette n'est pas un membre du réseau Alcibiade!

L'ancien ministre des Affaires étrangères et ancien patron des très giscardiens Clubs Perspectives et Réalités (devenus en 1995 le Parti Populaire pour la Démocratie Française -PPDF) a démissionné hier de l'UMP.

Il a suffit que nous l'ayons cité auparavant lors de deux billets (ici et ) pour que nous recevions depuis hier quelques mails suspectant sa présence parmi nous! Eh bien non! 

Nous avions juste voulu, au fil de ces billets, attirer l'attention  sur ceux qui avaient eu un peu plus de dignité et de courage tout de même que les Copé et Raffarin qui resteront eux désormais irrémédiablement sur nos tablettes comme des pieds-tendres à force de courber l'échine et de finalement supporter tous les errements et toutes les frustrations sans coup férir. Et finalement nous avions bien senti que la vaseline est une pommade que gouttait peu HDC! Il faut dire que plusieurs d'entre nous l'ont suffisamment côtoyé pour avoir aisément pu prédire qu'il ne fallait pas le prendre "pour une bille" tout de même!...

 

 

 

 

 

 

Certes, il semble que l'"ami "de Charrette soit sur le point de se rapprocher du Parti Néocentriste (Le P.S.L.E. rappelons-le!). La glissade n'est certes pas digne d'un tremblement de terre! Mais c'est un début!...

 

Il n'est pas non plus acquis que les Morin, Sauvadet et Leroy gouttent énormément l'arrivée d'un homme qui a, sans conteste, un tantinet plus de coffre, de trippes et de fonds… mais ils croient encore, avec lui, pouvoir récupérer l'emblème UDF ravalé ici à une bien triste marque déposée... 

 

Déposée de quel Droit d'ailleurs? La bataille juridique pour ce sigle finira à coups sûrs devant les tribunaux! Et ce sera encore une raison pour les leaders de ce PSLE de verser toutes les larmes de leurs corps en bon vieux crocodiles.

 

Et dire que les Jean Dionis du Séjour, les Charles de Courson et autres Philippe Folliot sont encore dans ce marigot!... Enfin! Ca viendra! Regardez, il aura finalement fallu 7 ans pour qu'un des fondateurs de l'UMP en 2002 admette que Bayrou avait raison à l'époque!...

 

Commentaires

  • Je commence à vous cerner de mieux en mieux! Ce sont donc vos éléments giscardiens qui ont fréquenté le sieur de Charette...

    Vous avez bien raison de différencier ceux qui dans la majorité n'ont jamais plié des autres!

    De Charette, de Courson, Mariton, Goulard ont en effet plus de trempe que les Copé, Raffarin, Sauvadet et autres Leroy!

    C'est l'hérétique hier qui avouait ne rien comprendre de la docilité extrême des gens du PSLE! Bah, un parti alibi n'a aucune portée, aucun souffle, aucune ambition propre!

  • Un élément de correction.

    Philippe Folliot n'était qu'apparenté au NC/PSLE. Il vient de rejoindre l'Alliance centriste, il en est d'ailleurs devenu son porte-parole.

  • Merci Fulrad de le préciser! Comme quoi, il y a donc une sorte de chemin initiatique... vers la gauche de l'echiquierpour la droite et le centre-droit! Mais comme les memes mouvements ont été constatés du PC vers les verts et des verts vers le MoDem... le point de convergence général de la vie politique serait-il donc à la lisière de l'alliance centriste et du MoDem?...

  • Hervé de Charrette! Oui il est gentils, oui mais.... on s’en fou un peu comme…comme… de la dernière roue du carrosse, non ?

    Je ne pense pas que ces politiciens là, incapables d’être fidèles à eux même et d' être constants à des valeurs, aient quelque chose à apporter, à nous et à la politique en générale.

  • Et qui sait ? Peut-être de Charette et Bayrou se réconcilieront t-ils au hasard d'une probable rencontre sur l' esplanade de la grotte de Lourdes ? Les voies du Seigneur sont impénétrables ! et la fraternité en Jésus Christ créé des miracles ! surtout lorsqu'il s'agit, au moment des élections de faire valoir des confluences d'intérêt comme les culs-bénis savent les trouver dès lors qu'il s'agit de faire barrage à une gauche laïque ou à une droite pas assez calotine à leur goût...

  • Cher Leucippe,

    Quand la gauche laïque (si vous précisez c'est qu'il y en a une anti-laïque?????) n'aura à craindre que des "culs-bénis" ,comme vous dites, tel que Bayrou qui publiquement protesta (à l'inverse de la gauche) lorsque sous Chirac le drapeau français fut mis en berne à la mort d'un pape ou encore qui fut l'un des premiers et sans doute le plus virulent à s'opposer au discours du Latran ...

    ...



    ... elle pourra dormir tranquille!

  • Une gauche anti-laïque ? Votre série de points d'interrogation ironique traduit hélas bien votre manque de subtilité sur la compréhension de la globalité d'une phrase. Si je parle d'une gauche laïque c'est en comparaison avec la droite qui ne se compose pas que de calotins. La gauche détient, si je puis me permettre, la majorité des parts fondatrices du "brevet de la laïcité" aujourd'hui tombé dans le domaine public .

    Bayrou est le champion der France des déclarations gratuites depuis qu'il n'a plus de responsabilités devant le pays. Comme opposant, il peut se permettre bien des choses, comme par exemple - parmi tant d'autres :

    - donner des leçons de démocratie (et pour cela il est également un des plus virulents) aux gouvernants et montrer ses remarquables capacités d'autocrate dans son propre parti !

    La presse, les blogs (y compris ceux de militants ou ex-militants du Modem qui commencent de plus en plus à délier leur langue) regorgent de témoignages sur les décalages discours / actes de cet héroïque démocrate, laïc, et tout et tout... héros qui, la dernière fois qu'il a été aux responsabilités gouvernementales a tenté de remettre en question l'équilibre laïc de l'enseignement pour favoriser l'école confessionnelle !!!

    Les français ne veulent plus de belles déclarations : ils veulent des actes. Ils n'ont pas envie d'hommes politiques qui critiquent devant la télé et les micros le pape ou les atteintes à la laïcité pour se retrouver ensuite à la messe papale de Lourdes non loin de Michelle Alliot Marie. Les français n'ont pas envie d'hommes politiques qui critiquent un ministre le lundi après-midi pour lui apporter son soutien le mardi matin aux municipales - je pense à Darcos... tiens ! au passage : un chrétien engagé lui aussi !

    Etc... Etc...

    Les français réclament des hommes politiques

    - qui font ce qu'ils disent
    - qui disent ce qu'ils font

    Et de ce point de vue, même s'il y a un peloton de traînards important das la classe politique française, Bayrou n'est probablement pas loin de la voiture balais !

  • Cher Leucippe,


    C'est sur! C'est nous qui manquons de "subtilité" et de nuance!!!! On laissera juges les lecteurs ici avec votre sentence " la droite qui ne se compose pas que de calotins"! Vous bien sûr, vous êtes sans contradiction avec vous même lorsque vous ajoutez une phrase plus loin " La gauche détient... la majorité des parts fondatrices du "brevet de la laïcité"! C'es donc bien que ce qui n'est pas la gauche a sa part de légitimité en matière de laïcité! Mais bon, passons.

    Ce qui est le plus pénible justement à débattre ici c'est votre avalanche de généralité et de lieux communs non étayés alors que nous avons eu à cœur de vous donner au moins deux exemples concrets de l'attachement viscéral d'un croyant pratiquant à la suprématie de la laïcité dans notre République! Loin de nous l'idée de défendre Monsieur Bayrou, qui est assez grand pour le faire tout seul et qui a, sans aucun doute, sur d'autres sujets, sa large part de défauts. Mais sur ce sujet de la défense de la laïcité et sa revendication de catholique pratiquant défenseur de la laïcité, nous aurons du mal à vous convaincre puisque vous semblez ignorez la différence entre sa participation à titre privé à une messe (pour laquelle d'ailleurs il n'y a eu aucune communication de son fait) et l'affichage de tant d'autres personnalités officielle de l'Etat à des manifestations catholiques lors de la visite du pape.

    Si vous consentiez, cher Leucippe, à débattre ici sans faire usage de généralités ou de déclarations gratuites et péremptoires sans référence ("champion de France", "peloton de trainards", "regorgent de..." etc..) s'apparentant plus à des vociférations radotées, très éloignées de votre véritable valeur, nous serions heureux d'échanger plus avant!

    Quant à ce que vous nommez " remettre en question l'équilibre laïc de l'enseignement pour favoriser l'école confessionnelle " s'il s'agit ici de la réforme de la Loi Faloux...alors on aura une idée en effet de votre propension à la subtilité et à la mesure car il s'agissait, rappelons le, de pouvoir laisser aux collectivités locales la liberté CONTROLLEE de participer aux frais de rénovation des bâtiments accueillant des gamins! Du coup cette réforme n'est pas passée devant l'opposition à l'époque et... aujourd'hui les collectivités ont trouvé d'autres moyens ne touchant quelques fois pas seulement aux structures des établissements privés et... des moyens beaucoup, beaucoup moins contrôlables!

    Et même sur la méthode choisie par Bayrou, alors ministre de l'EN de faire passer en force cette modification législative il a publiquement reconnu que c'était une ânerie! Peu ont publiquement ainsi avoué leurs erreurs!

  • Ce que vous dénommez "sentence" lorsque je fais remarquer que toute le droite n'est pas calotine, n'en est pas une. C'est tout simplement une constatation. De plus, cet état de fait ne contredit en rien l'histoire : c'est bel et bien à la gauche historique que l'on doit le concept de "laïcité à la française", concept qu'une partie de la droite a rallié ensuite sans état d'âme alors que pour une autre partie... Mais aujourd'hui, la laïcité est un mot que de nombreux politiciens prennent plaisir à utiliser (et sur l'ensemble de l'horizon politique) ; on peut toutefois souvent se demander s'ils ont notions précises de ce qu'il renferme. Bref, dans une posture politicienne, il faut donner de soi une image de "bon laïc" car c'est probablement le passage obligé pour ne pas stagner aux alentours de 7% des voix aux élections. A titre personnel, on peut donc s'imaginer que certains politiciens puissent accepter de faire une petite entorse à leur foi politique en transformant le manque d'ancrage d'une conviction en certitudes convaincantes !

    Vous affublez mes arguments du gentil sobriquet de "avalanche de généralité" (une syntaxe correcte aurait peut-être exigé que généralité soit mis au pluriel, soit dit en passant).Et ceci est une affirmation qui n'a rien de sentencieux sous votre plume, bien sûr ! Quelles généralités ? Le fait de dire que Bayrou se prétend démocrate et qu'il mène son parti en autocrate ? Généralité ? Allez, si ça vous fait plaisir, continuez à le penser ! Pas besoin pour moi "d'étayer" comme vous dites : nous sommes là dans un fait de notoriété publique. Et pour les lecteurs qui pourraient être tentés par cette mise en catalogue que vous faites de mes propos mais qui auraient quelques doutes et souhaiteraient trancher entre nos deux conceptions des faits, eh bien que ces lecteurs s'amusent à taper sur Google "Bayrou autocrate" et ils pourront lire pas mal de témoignages d'anciens membres du Modem sur la démocratie au sein du parti de Bayrou.

    Pour ce qui est d'assister à une messe à titre privé... Lorsqu'un homme public se rend à une manifestation où il sait pertinemment qu'il trouvera des caméras de télévision, des micros radiophoniques, des photographes de presse, des journalistes il n'assiste absolument pas à un événement privé. Tandis qu' il se rend sciemment à cette manifestation évidemment et notoirement médiatisée, on peut se laisser aller à penser qu'il souhaite y être notoirement vu ! Mme Alliot Marie en a fait de même. Et d'autres encore. Pourquoi M. Bayrou a t-il voulu se montrer à cet événement ? Désolé... il ne s'agit pas là d'un flot de lieux communs, il s'agit de faits et de l'interprétation qu'en toute logique on peut essayer d'en faire.

    Vous parlez de "vociférations". Comme vous y allez ! Je ne faits qu'émettre des critiques. Et ne suis qu'une voix parmi beaucoup d'autres similaires. Vous devez donc bien souffrir des oreilles ! La critique, il est vrai, n'est pas toujours facile à supporter. Mais pour quelqu'un qui se réclame d' Alcibiade, tout de même, faites un petit effort !

    Votre blog, que je sache, n'est pas un site où l'on traite de sociologie et où l'on s'adonne à des analyses avec la rigueur requise dans les sciences humaines. Votre blog est un blog de politique. C'est de surcroît un blog d'opinion. Pourquoi donc n'aurait on le droit d'y donner des opinions. J'ai parfaitement le droit, Monsieur, d'affirmer que Bayrou est pour moi "champion de France des déclarations". Bayrou lui même ne se prive pas de porter des jugements sur ces adversaires .Mes propos sont péremptoires ? Et les vôtres ? Voulez vous qu'on examine ceux qui courent sur ce blog et dont vous pouvez être l'auteur ?

    "Cela fait maintenant depuis 2002 qu'un petit clan politique réussit à tromper l'opinion publique de droite, de gauche, du centre ou d'où vous voulez grâce à un vocabulaire, à des formules qui n'ont rien de naturel!" dites vous ! ce n'est pas péremptoire ? Quelle différence entre vos propos et les miens ? Ou sont vos preuves ? Vos étaiements ? Je vous ferai grâce d'autres exemples qui ne manquent pas dans votre blog - que me voilà donc péremptoire moi aussi !

    Voilà bien une méthode dont les français ont l'habitude en politique : Monsieur X dénonce chez Monsieur Y ce qu'il ferait mieux de soigner chez lui même. Je ne vous ferai pas l'offense de vous rappeler l'allégorie de la paille et la poutre que vous connaissez probablement bien.

    La question des lois Falloux... Avouer ses erreurs ?
    a) Heureusement, Bayrou a renoncé en raison du tollé très important qui s'opposait à lui. Je constate simplement (vous voyez, là ce n'est pas un lieu commun, c'est une simple lecture de vos propos !) que vous semblez vouloir défendre cette réforme abandonnée in-extrémis, mais en même temps vous soulignez que Bayrou reconnaît son erreur. Vous n'êtes donc pas de son avis ? Peu importe. Ce n'est pas vous qui faites la ligne politique du Modem, c'est Bayrou et ses proches.
    b) c'est bien de reconnaître ses erreurs. Mais un peu facile ! Quand un homme politique est aux responsabilités, il a, me semble t-il, le devoir de bien réfléchir à ce qu'il fait : ce qu'il engage dans certains domaines a de lourdes conséquences. Trop facile de reconnaître que l'on s'est trompé ; et même si certains ne le reconnaissent jamais, cela ne répare pas pour autant les méfaits que l'erreur du fautif devenu pénitent a engendré... Dans un même ordre d'idées, on peut penser que Bayrou est dans l'erreur la plus totale quant à sa gestion du MoDem. Si Bayrou venait jamais à reconnaître cette erreur, comme on dit "cela ferait une belle jambe" à tous les militants qui on souffert (et je pèse mes mots) de cette situation. Et puis... autant vous avez le droit de porter très haut cet argument de défense que constitue le fait reconnaître son erreur, autant il est légitime (et permis !) de se questionner sur la sincérité de certaines pénitences !

    Une autre "sentence" - merci de m'en excuser ! A popularité exceptionnelle, responsabilité exceptionnelle. A responsabilité exceptionnelle, jugement exceptionnel. A erreur exceptionnelle, sévérité exceptionnelle. C'est une question de respect du citoyen de base.

    Bayrou n'est à mon sens, dans les faits, ni meilleur ni pire que les autres politiciens. Mais là où sa responsabilité est exceptionnelle, et là où il doit être moralement "jugé" de façon exceptionnelle, c'est par rapport sa posture qui consiste à édicter comment faire de la politique et comment le faire avec moralité. "Faire de la politique autrement" est le mot d'ordre chez Bayrou et ses supporters ! Vanitas vanitatis...

    Quant à ma valeur que vous préjugez, je n'en ai aucune : je ne suis qu'un vociférateur, un colporteur de lieux communs, un sentencieux ! Vous, et votre blog, êtes d'un autre niveau, dans la lignée des grandes philosophies antiques. Mais, toute différence de valeur une fois prise en compte, cette discussion pourrait bien être révélatrice d'un adage (bien péremptoire !) "il n'y a que la vérité qui blesse".

    Pour vous quitter, une petite pensée de quelqu'un qui ne serait peut-être pas allé s'afficher à une messe papale à Lourdes !

    "Les avantages du mensonge sont d'un moment, et ceux de la vérité sont éternels ; mais les suites fâcheuses de la vérité, quand elle en a, passent vite, et celles du mensonge ne finissent qu'avec lui." Denis Diderot

  • Cher F. Euh..pardon, Cher Leucippe,

    En préambule, ainsi que nous vous l'avons déjà dit, nous ne jugeons pas ici pour ce qui nous concerne de l'aptitude ou non du président du MoDem à organiser son mouvement. Ce blog étant très loin d'être un blog MoDem et plusieurs d'entre nous étant adhérents d'autres formations, nous laissons cela aux membres de ce parti ou aux ex-adhérents que vous semblez si bien connaître…

    Nous avons souhaité simplement relever que votre oukase envers Bayrou en matière de sincérité quant à sa défense viscérale de la laïcité (pas de l'anticatholicisme ou de l'anticlérical NDLR) nous paraissait le résultat d'un aveuglement ad hominem peu conforme avec votre talent!

    Pour en revenir à cette messe, qui, manifestement vous est restée au travers de la gorge, nous avons retrouvé quelques points qui pourraient utilement éclairer enfin votre gouverne :

    - La messe en question était dans la région de M. Bayrou. Il avait fait le choix de s'abstenir d'être présent (de s'afficher justement) à celle de Paris dans les rangs des VIP (au contraire de bien des élus du peuple de gauche) pour participer à celle de sa région dans les rangs des simples croyants (donc bien loin de Mme Alliot Marie! NDLR!). Si vous trouviez néanmoins une photo non truquée de sa présence dans les rangs officiels ce jour là, nous commencerions à revoir nos positions! Héhé!...

    - C'est justement cette subtilité que nous attendons de nos politiques dans leurs relations avec les religions et l'exercice de leurs convictions intimes : Ne pas mélanger les deux sphères! Mais il ne s'agit nullement de jeter l'opprobre pour tel ou tel élu musulman, juif ou chrétien très pratiquant! Cela participe de leur liberté intime.

    Quant à cette réforme de la Loi Faloux, essayez de retrouver l'enchaînement exact des évènements plutôt que de vous complaire dans la simplicité qui consisterait à reprendre des affirmations gratuites d'anticléricaux-ultras qui nuisent justement aux idées que vous voudriez finalement défendre cher Fa... euh.. Désolés, Cher… Leucippe.

    Oui cette réforme, sur le fond, avait comme nous l'indiquions plus haut son utilité (et même son utilité laïque si l'on considère la notion de contrôle justement qui n'existe pas de la manière dont les élus locaux financent les établissements privés).
    Oui c'est la levée de boucliers de l'époque qui a fait tomber cette réforme!
    Mais oui aussi, Bayrou a reconnu plusieurs fois que la méthode (La ME THO DE!) de passage en force était stupide!

    Vous reprenez nos écrits ""Cela fait maintenant depuis 2002 qu'un petit clan politique réussit à tromper l'opinion publique de droite, de gauche, du centre ou d'où vous voulez grâce à un vocabulaire, à des formules qui n'ont rien de naturel!" … Mais avez-vous eu des difficultés de vision récentes cher chirurgien de la pensée politique bloguesque?... N'avez-vous pas su discerner le lien hypertexte que nous avions inséré justement pour étayer nos dires vers les activités d'un groupe de consultants très particulier?... Mais peut-être n'en avez-vous encore pas entendu parler?...

    Allez, nous attendons cette photo (pour étayer l'"affichage" vous l'aurez compris) cher Leucippe!

    Et rassurez-vous : Vos interventions ici sont loin d'être blessantes. Elles nous amusent en revanche un tantinet!

    Bonnes recherches!

  • L'utilisation de l'exemple du fonctionnement du parti de Bayrou n'est pas là pour déplorer ce qui se passe au Modem. Je me fiche complètement de ce qui s'y passe ! Cet exemple est là uniquement pour illustrer le fait que Bayrou, qui sait faire des grandes déclarations sur la démocratie fait l'inverse dans son parti. Bayrou qui n'a pas convaincu dans le passé les laïcs (vous pourrez en dire ce que vous voulez !) pourrait bien s'en tenir au sujet de la laïcité à de belles déclarations démagogiques qui, en cas d'accession aux pouvoir pourraient subir le même sort que ses déclarations sur la démocratie !

    On se demande lequel de nous est le plus aveugle ! Vous semblez vouloir absolument et aveuglement me prendre pour une personne qui devrait se nommer F... ou Fa... Et de surcroît, au vu de l'ironie que vous y mettez, vous vous pensez très malin. Peu importe...

    La messe papale de Lourdes ! Ah ! c'est cela votre nuance : la messe de Lourdes n'est pas celle de Paris, officielle ?! A Lourdes, il y avait autant de journalistes et de photographes et de caméras. Bayrou s'y trouvait effectivement. Il y avait ce jour là à Lourdes également Michèle Alliot-Marie et semble t-il, d'après Le Figaro apparemment Christine Boutin.

    Pas de photo sous la main, mais les artciles de presse sont là :

    http://www.ladepeche.fr/article/2008/09/15/475701-Lourdes-En-famille-a-la-messe-du-pape.html
    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2008/09/14/01016-20080914ARTWWW00027-benoit-xvi-celebre-la-messe-a-lourdes.php
    http://www.lepoint.fr/actualites-societe/2008-09-16/a-lourdes-le-pape-benoit-xvi-e-celebre-la-messe-en-plein-air/920/0/273858

    Si aller à la messe est, pour Bayrou, un simple acte de foi individuel, il lui suffit d'aller à la messe de Bordères. Si aller à la messe doit ponctuellement prendre une dimension plus ostentatoire, plus démonstrative, plus attractive, quel moyen plus simple que d'aller à une messe où toute la presse nationale sera là ?!

    Votre terme "d'anticléricaux-ultras" pourrait bien être révélateur de votre notion des choses. Être anticlérical, c'est s'opposer au cléricalisme. On ne peut pas être un peu anticlérical ou ultra anticlérical ! On est anticlérical ou on l'est pas. On est d'accord avec l'intrusion du fait religieux dans la chose politique ou on ne l'est pas. Il y aurait les "bons anticléricaux" et les "mauvais" (les ultras !) ? Le fait d'utiliser le terme "ultra" est du même tonneau que l'utilisation du terme "positive" accolée à laïcité.

    Mes interventions vous amusent ? Très bien ! Le cœur que vous mettez à répondre à mes futilités démontrent aisément le caractère oisif de mes dires !

    Quand aux recherches que vous m'invitez ironiquement à faire... Cela me fait sourire... C'est vous qui tenez un blog, c'est vous qui faites activement de la propagande politique (pas moi !) ; cela vous donne l'obligation morale de justifier. De mon côté, je ne suis qu'un détracteur qui donne mon opinion. Les recherches sur Bayrou, le Modem, les grandes promesses qui ne sont pas tenues, les grandes intentions qui pourrissent comme des cadavres dans des placards, etc... les lecteurs les feront eux-même. Et comme ils ont commencé à le faire depuis les élections municipales, ils donneront leur avis par rapport à ces recherches lors des prochains scrutins comme ils ont su le faire précédemment. Bon courage !

  • Cher Leucippe,

    Vous allez toujours au devant de nos désirs.

    Nul besoin de vous justifier par de longs paragraphes pour tenter de masquer votre impossibilité de trouver en effet la moindre photo ou la moindre interview en rapport avec la présence de Monsieur Bayrou à Lourdes ce jour là! Si nous vous invitions à chercher (ce qu'au demeurant nous sommes persuadés que vous n'avez pas manqué de faire longuement connaissant votre soif de précision… mais en vain manifestement) une preuve de l'affichage de ce personnage lors de cette messe, c'est bien que nous étions sûrs du résultat!

    Il n'en existe pas pour la bonne raison qu'il a tenu à participer parmi la foule des 150 000 catholiques anonymes présents ce jour là et non (nous le rappelons) à parader comme tant d'élus de tous bords sur tous les écrans dans la tribune VIP lors de la réunion de Paris la veille! Vous aurez d'ailleurs noté grâce aux articles en question que vous avez sans nul doute lus in extenso, cher F. ah… encore désolés, cher Leucippe, que cette messe, il aurait eu du mal en tant que croyant à y assister à Bordères puisqu'elle s'inscrivait exclusivement à Lourdes pour le 150e anniversaire des "apparitions" de la Vierge à Bernadette Soubirous. Vous êtes peut-être, comme le membre d'Alcibiade qui écrit ces lignes à présent, totalement ignare quant à l'importance des célébrations religieuses, mais dans ce cas, reconnaissons ensemble aux croyants la liberté de participer aux évènements cultuels qu'ils estiment importants dans chaque religion et il se trouve que pour les catholiques, cette célébration là est importante.

    Tous les liens que vous nous indiquez ne font que mentionner sa simple présence anonyme puisqu'il avait en effet fait savoir pourquoi il n'avait pas tenu à s'afficher justement à Paris! Mais vous ne rapportez aucun "affichage" et pour cause!

    Ne vous faites pas (du moins publiquement) nettement plus inculte que vous n'êtes cher Fa… ah zut! Encore ce réflexe!... Cher Leucippe! D'autant que ce parallélisme entre d'une part notre dichotomie entre anticléricaux et anticléricaux ultras et d'autre part laïcité et laïcité positive est vexant! Non pour nous, mais cela vexe une nouvelle fois notre appréciation de la valeur que nous avions appris à reconnaître à vos écrits par le passé. Il y existe, et vous le savez, un anticléricalisme viscéral issu très probablement de l'histoire. Celui-ci se contente de suspecter a priori toute manifestation de la part des églises (surtout la catholique) et de leurs clergés. L'anticléricalisme ultra est celui qui passe à l'acte pour nuire aux clergés, aux églises voir aux croyants. La laïcité c'est le respect des convictions religieuses et leur dissociation obligatoire de la sphère politique et administrative. La laïcité "positive" est un mot creux, inventé comme vous le savez, pour masquer des atteintes de plus en plus régulières au principe d'un Etat laïc par l'Egocrate actuel et dont ce dernier n'a jamais pu d'ailleurs apporter une définition.

    Ne vous leurrez pas trop à la lumière de récentes échéances, Cher… euh… Leucippe (oui hein c'est bien ça?!). Les recherches, les lecteurs, comme les français, ne les ont pas encore poussées à fond. Sinon, nous n'aurions pas le pouvoir que nous avons aujourd'hui. Mais s'ils cherchent en effet au-delà des a priori, alors ils seront dans la même progression qu'entre 2002 et 2007. Alors, en effet, ils feront sans doute le choix qui peut-être n'est pas la panacée, nous en convenons (et accordez nous le bénéfice de croire au vu de nos origines multiples que nous sommes sincères sur ce point), mais qui nous donnera une autre alternative que le faux-choix de deuxième tour qu'on leur a imposé en 2007. Les lecteurs donc en effet, comme vous l'écrivez plus haut) "feront eux-même" (puisque vous évoquiez la paille qu'il est aisé de dénoncer dans l'œil du voisin et de ne pas voir la poutre qui est dans le sien, permettez-nous, à notre tour, de vous faire remarquer que "une syntaxe correcte aurait peut-être exigé que même soit mis au pluriel, soit dit en passant" comme vous nous le faisiez précédemment remarquer) le tri et seront juges.

    Vous le dites vous-même, vous êtes un "contradicteur" c'est bien ce qui nous dérange un peu; c'est votre posture systématiquement négative (", les grandes promesses qui ne sont pas tenues, les grandes intentions qui pourrissent comme des cadavres dans des placards
    ", "déclarations démagogiques", etc… ). Une sorte de Dr No (No Name et par respect pour certaines décisions que nous ne citerons donc pas) permanent! Alors que vous pourriez tellement utiliser plus utilement vos connaissances et vos capacités!

    Enfin, nous préférons retenir de ce riche échange, cher F.. Ah non!… on a dit pas ça c'est vrai!… Cher Leucippe, votre conditionnel ("pourraient") dans le premier paragraphe de votre précédent commentaire qui semble bien traduire que vous retrouviez la mesure et transformiez votre a priori fermement négatif du départ en un simple doute sur la défense de la laïcité qui "pourrait" n'être que de pure circonstance de Bayrou. Vous voyez! Vous êtes sur le bon chemin! Vous verrez, comme nous pour d'autres personnages, vous allez vous débarrasser de vos vieux schémas et bientôt vous conviendrez qu'il est effectivement un des meilleurs défenseurs de la laïcité; que cette qualité n'est pas l'apanage exclusif des athées ou anticléricaux viscéraux (les ultras, vous l'aurez compris, nuisent en fait à la défense de la laïcité) et qu'au moins sur ce point précis, vos a priori étaient infondés.

    Avec tous nos encouragements donc!...

  • Ce que vous croyez être de l'humour et qui ressemble en fait assez à cette posture dans laquelle Bayrou est maître qui consiste à afficher une ironie condescendante à l'égard de détracteurs ne trompe personne, même si elle vous amuse et flatte votre envie de paraître intéressant.

    Vous semblez vraiment obsédé par l'idée que celui qui s'adresse à vous serait un certain F... ou Fa... ou Dr No. que tout le monde connaît dans la sphère du Modem et de ce qui gravite (ou a gravité) autour ! Vous devriez vous rappeler que des milliers de personnes ont quitté le Modem ! et que parmi ces milliers, tous ne s'appellent pas Taha ! Je comprends que vous pourriez aimer "jouter" avec un de ces personnages "médiatisés" de la toile comme Taha, Ginesty, Hypos ou d'autres. Flatteur en effet pour vous qui ne chassez peut-être que le lion ! Désolé ! je suis un quidam issu de cette foule d'obscurs qui n'a pas oublié les enfumages de Bayrou et de ses sbires dans le MoDem et qui compte bien faire tout ce qu'il faut pour contribuer, à un modeste ou minable niveau (comme le mien ici), à une prise de conscience des électeurs. Je fais partie de ceux qui sont résolus, tout simplement autour d'eux, à aller chercher les électeurs un par un pour les dissuader de déposer tout bulletin qui pourrait contribuer directement ou indirectement au succès de Bayrou. Ce serait un peu réducteur de penser qu'ils puissent tous être chirurgiens ou consultants en communication ou écrivains, etc - je vous laisse dresser vous même la liste des professions qui correspondent aux détracteurs que vous jugerez dignes de vos velléités léonines ! Partout, les sections Modem ont fondu comme neige au soleil et parmi les pertes importantes, on compte beaucoup de contradicteurs résolus.

    Bayrou n'a pas seulement réussi la performance de pertes record d'audience de son parti, mais il a aussi réussi à gagner dans cet incroyable jeu "qui perd gagne" de se faire en un temps record des inimitiés ! Et là où il est probablement très fortiche, c'est qu'il semblerait que plus on l'approche de près, plus il donne envie de le détester.

    Parmi les quidams curieux dont je faisais partie (je suis de Midi-Pyrénées et pas de région parisienne et ai donc pu aller voir le phénomène Bayrou en Béarn, dans son milieu qu'on croit naturel !) lors de la "cérémonie" de sa déclaration de candidature aux municipales de Pau, "cérémonie" organisée dans la brasserie le Blackbear", près du célèbre Boulevard des Pyrénées, je me suis livré à quelques échanges avec d'autres "obscurs". J'ai été frappé de ce sentiment défavorable qu'a laissé dans l'esprit de nombre des personnes avec lesquelles j'ai discuté au terme de sa prestation "officielle". Lorsqu'il se déplaçait au milieu des "spectateurs" : il semblait irradier du personnage une fatuité étonnante. Est-ce pour cela que les palois, qui ne conservaient pas un souvenir éblouissant de lui lors de son mandat de Président du Conseil Général des Pyrénées Atlantiques mais qui semblaient disposés à lui accorder un gage de confiance, malgré qu'il ne fut pas très connu en ses terres... est-ce en raison de cette impression de condescendance, de fatuité, de vanité immobiliste qui émane de lui, disais-je, que les palois ont finalement (après avoir mieux fait connaissance avec l'homme) rejeté sa candidature ? Je ne pourrais l'affirmer. En tous cas le personnage providentiel prompt à sauver la France des affres
    qu'il prétend en grande partie liées à la politique de Nicolas Sarkozy n'a pas été jugé par ses compatriotes locaux capable de mener une ville de 80 000 âmes ! On lui a préféré, finalement, une femme beaucoup moins médiatique et qui se semblait se prétendre moins providentielle... les pyrénéens sont attachés à la terre et le Modem lui même semble reconnaître dans les louanges qu'il clame au sujet de Jean Lassalle que cet attachement est gage de lucidité !

    A propos de la messe ! Nous sommes en pleine farce, en plein milieu d'un discours de votre part digne des meilleures circonvolutions rhétoriques à fin de diversion du jésuite le plus retors ! Le fait de ne plus trouver aucune photo n'est nullement un élément à votre bénéfice ! Bayrou, lors de cette journée a bien sûr été largement filmé par les caméras de télévision. Le site internet "le jour du Seigneur" en garde encore la glorieuse trace !

    Un jour on tape sur l'État français qui décide de mettre en bernes les drapeaux pour le défunt pape : on caresse ainsi dans le sens du poil les électeurs hostiles ou défavorables à la religion (frange d'électeurs "précieuse" car non acquise d'office, frange que l'on doit capter et qui de surcroît se trouve plutôt à gauche, gauche qui potentiellement représente le réservoir où il est le plus logique d'aller pécher les voix puisque le réservoir de droite est bien gardé par l' UMP, oix de droite qui au 2e tour dans le cas d'un affrontement gauche-centre droit seraient en trés grande partie, de façon disciplinée, tournées vers la posture "plutôt un centriste" que la gauche !) ; quelque temps après, on rassure les électeurs attachés à la religion en s' AFFICHANT à la messe à Lourdes et en passant ensuite à l'émission "Le jour du Seigneur" pour montrer que l'on n'est pas une brebis égarée et que l'on fait bien partie des ouailles du Seigneur ! Pendant ce temps, les gentils Cardinaux et Evèques (comme suivant des qualitifcatifs mis en avant par le blog "l'hérétique" le mal-nommé car probablement plutôt orthodoxe de couleur orange !) Goulard, Artigues, Morillon, Arnaud, Vanlerenberghe etc... labourent et sèment les terres chrétiennes grâce à des associations à portée confessionnelle et prêchent la parole du "pape" orange et démocrate ou se font largement relayer par la presse confessionnelle ! Et pendant ce temps, des JF Kahn (qui ne fait pas partie du MoDem, mais dont on sait utiliser l'image...et je suis prêt à parier que ça ne durera pas très longtemps !) et des jL Bennhamias amusent et distraient une galerie de bobos qui louchent vers la gauche et qui sautent comme des cabris au moindre événement comme la rencontre inutile mais "communicante" de Marielle de Sarnez avec Vincent Peillon !

    Ces méthodes de "jeu de jambes" ne trompent personne ! Ce sont les méthodes traditionnelles et historiques des inénarrables centristes : toujours le cul entre deux chaises pensant ainsi mieux ratisser ! Méthodes qui, de surcroît comme le montre l'histoire, finissent par faire tomber ceux qui les pratiquent. A cet égard, Bayrou ne trompe probablement déjà plus.

    Simple doute de ma part à propos de Bayrou que justifierait mon emploi du conditionnel d'après vous ? Non ! Simple volonté d'inviter les lecteurs (pas vous ! vous êtes un partisan) à creuser la question, mais conviction ferme qu'il convient de pratiquer le principe de précaution : quand on vérifie de quelqu'un que, à côté des belles déclarations qui mettent en avant des principes essentiels, il pratique l'inverse dans les actes, il y a lieu de ne pas accorder la confiance. Ce personnage de Bayrou est éminemment digne de méfiance et, selon mon opinion aujourd'hui très ancrée, de défiance !

    Quant à votre remarque ironique sur mes qualités qui seraient mieux mises à propos en proposant du positif plutôt que de critiquer... Avant de faire des grandes et belles déclarations et de défendre en parole des idéaux pas toujours suivis dans les actes, la première des honnêtetés intellectuelles, me semble t-il, c'est d'éviter autant que possible d'être dans l'erreur et d'inviter autrui à n'y pas tomber ! J'ai été comme vous : dans l'erreur. Ma première phase a été de le reconnaître. Je souhaite désormais, en deuxième phase, inviter les lecteurs de ce blog (probablement peu nombreux au vu de la diversité des interventions... ce qui m'incitera d'ailleurs à faire là ma dernière intervention car je n'ai nullement l'intention ni la vanité de vous faire changer d'avis, vous Alcibiade qui avez choisi de façon bien prétentieuse ce pseudo ronflant d' Alcibiade auquel j'ai souhaité par dérision opposer celui de Leucippe ), je souhaite donc les inviter à avoir l'esprit critique.

    Une fois cette critique menée qui me semble être le fondement obligatoire d'un raisonnement objectif, les lecteurs pourront se renseigner sur toutes les options politiques qui existent. Je n'ai pas la prétention d'en faire. En dehors de ce cette expérience modemo-centriste àmha peu ragoûtante que des milliers "d'obscurs" qui l'ont vécu de l'intérieur ont fini rapidement par quitter (voire par fuir) il y a dans la sphère politique tous azimuts suffisamment de propositions et contre-propositions à celles de Bayrou, "grand diseur et petit faiseur" mais surtout ambitieux patent !

  • Vous nous quittez Cher Leucippe?

    On vous regrettera cher Leucippe. Mais nous sommes sûrs de vous retrouver sous ce pseudo ou un autre… Nous sommes très sérieux lorsque nous mentionnons vos qualités. Vous avez au moins celle d'avoir le verbe haut et le style piquant souhait.

    Par pure honnêteté intellectuelle nous sommes allés vérifier sur le site internet du "jour du seigneur" qui, affirmiez-vous, garde encore la trace de l' "affichage" de Bayrou à la messe papale à Lourdes… Rien! Voici le résultat :

    http://www.lejourduseigneur.com/index.php/jds/recherche/video?search_text=bayrou

    Mais, parce que nous sommes de dangereux partisans obtus et prétentieux sans doute, nous avons néanmoins trouvé ailleurs une "trace" comme vous dites :

    http://www.eglise.catholique.fr/benoit-xvi-en-france/videos/lourdes--recit-des-apparitions-par-francois-bayrou.html

    Malheureusement, comme le constateront tous les témoins de ce que vous appelez nos joutes, il est impossible de vérifier plus avant dans quelle condition cette séquence fut prise… et donc le supposé "affichage"

    Cher F... ahh encore et toujours ce réflexe, désolés... cher Leucippe donc, il est un point que nous vous concédons volontiers : C'est que vous semblez d'après vos dires être l'exemple parfait illustrant cette propension qu'ont en effet tant de gens à s'acharner avec encore plus d'ardeur sur ce qu'ils ont tant adoré avec passion! Croyez-nous, si vous le pouvez, nous aurons du mal à succomber aux mêmes travers parce que nous n'adorons personne! Nul personnage politique n'est ni parfait ni même presque parfait! Il se trouve que nous nous sommes formés (pour rappel : http://lafrancedetoutesnosforces.hautetfort.com/about.html ) à un moment parce que nous pensions qu'il fallait à tout prix éviter à notre pays ce qu'il connaît malheureusement depuis le 6 mai 2007. Il se trouve qu'encore aujourd'hui, nous ne voyons personne de mieux placé et disposé pour mettre un terme à cette parenthèse anachronique que François Bayrou. Quand au MoDem, les membres de notre groupe qui en sont membres sont minoritaires.

    Revenez quand vous voulez cher Fa… euh non hein?????... Cher Docteur alors!

Les commentaires sont fermés.