Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Méthodes et Pratiques politiques - Page 3

  • Quand le jogging présidentiel passe avant la correction

    sarko maleducato.jpgLa scène se passe la semaine dernière lors de l'Assemblée Générale des Nations Unies à New-York. Si, peu de media français y ont fait allusion, en revanche à l'étranger, la presse n'a pas manqué de relever l'impolitesse française (à l'image de ce titre ci-contre de la Stampa).

     

    "Obama ne le trouve pas :

     

    Sarko faisait son jogging et arriva en retard au siège de l'ONU.

     

     

    Obama a trahi un instant de surprise lorsque, arrivé à la délégation française du Conseil de Sécurité de l'ONU, il n'a pas à trouvé le président Nicolas Sarkozy mais son ministre des Affaires Étrangères Bernard Kouchner. Kouchner a dû vraiment s'excuser pour "le retard du président" ; en expliquant, avec un sourire, que " il faisait son jogging dans les rues de Manhattan". Obama a rendu le sourire, en procédant rapidement aux poignées de main autour de la table. Sarkozy est arrivé deux minutes après mais Barack Obama n'est pas retourné en arrière. Et la poignée de mains entre les deux leaders n'a pas eu lieu".

  • Est-ce qu'il est normal...?

     

    chaine 3.jpgLa mécanique orange a lancé une nouvelle chaîne et nous a tagués.

     

     

    “Est-ce qu’il est normal que le dimanche quand Madame Obama veut avec ses filles visiter les magasins parisiens, je dois (sic) passer un coup de téléphone pour les faire ouvrir ? »

     

    Argument choc de Sarko pour défendre le travail du dimanche. Il sera donc inscrit dans la loi que le travail du dimanche a été instauré pour permettre à Mme Obama de pouvoir faire ses courses, tranquille, le dimanche, une fois tous les 10 ans, sans pour autant déranger le président de la République. La belle loi que voilà.

     

    Alors nous lançons trois jérémiades du même acabit :

     

    I : Est-ce qu'il est normal, hein?... non parce que… tout de même … j'veux bien… mais bon.. Est-ce qu'il est normal que le président de la République lors d'une conférence de presse à Aquila dise que sa femme "annoncera au nom de la France les mesures que nous prendrons pour les victimes italiennes du tremblement de terre" alors que cette dernière n'a aucune qualité pour parler au nom du pays? Hein, non mais j'vous l'demande!

     

    II - Est-ce qu'il est normal qu'on profite de la période estivale pour se crisper sur deux projets présidentiels (HADOPI et dérogation au repos dominical) au parlement et alors même que ces deux sujets ont été considérablement contestés dans l'opinion, dans la majorité et que l'un d'entre eux a même déjà été retoqué par le Conseil Constitutionnel? Hein, non mais... j'vous l'demande!

     

    III - Est-ce normal que l'actuel locataire de l'Elysée ne cesse de nous dire qu'il a changé et persiste à se comporter tel qu'il l'a toujours fait? Hein? Non mais j'vous l'demande!

     

    Bref, est-ce qu'il est finalement normal de s'habituer si vite à ces petites entorses qui peu à peu rendent les observateurs insensibles à ce qui devrait provoquer leurs véhémentes critiques?...

     

    Allez, maintenant, refilons le bébé à d'autres blogueur(se)s :

     

    L'Hérétique et nos amis de Groz Bulles qui se font trop discrets!

  • Déjà en 2007 des sondages pour démobiliser l'électorat de Bayrou

    mutualité 030609.jpgSouvenez vous! C'était à quelques heures du scrutin de la présidentielle : "LE DERNIER SONDAGE CHOC! LE PEN DEVANT BAYROU!".

    On sait ce qu'il advint en effet : Bayrou fit près de 2 fois plus que Le Pen et personne ne revint sur les sondages bidonnés de l'époque! Bidonnés pour tromper! Bidonnés pour manipuler! Personne ne s'excusa à l'époque et on en parla plus! Nous en parlons d'autant mieux ici que jamais nous ne faisons référence aux sondages!

     

    Cette fois encore! On tente à nouveau de décrédibiliser, d'affaiblir celui qui reste aux yeux des membres du Mouvement Alcibiade, comme aux yeux des français, le plus crédible et obstiné opposant au pouvoir en place!

     

    Mais cette fois c'est dit! Bayrou l'a lancé hier devant une salle de la mutualité à Paris, bondée, et y revient en ce moment sur France Inter : "Si c'est nous qui avons raison le 7 juin, je vous donne rendez-vous la semaine prochaine avec des dates, avec des faits, pour qu'on sache comment ça marche en France la manipulation de l'opinion"

     

    Enfin, la semaine prochaine donc, la vérité! Et ça, seul un homme debout peut oser! En attendant les listes soutenues vont continuer à convaincre les électeurs sur le terrain! Et nous aussi!

     

    Les démocrates européens.JPG