Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

environnement

  • Pour ne plus dire de connerie sur les OGM

    Nous vous livrons ici une conférence parfaitement claire sur les notions de base à connaître sur les Organismes Génétiquement Modifiés.

    Parce que les lobbies pro-OGM exploitent les failles argumentaires que nous pouvons tous avoir pour enfoncer de faux prétextes! Aussi, pour ne plus vous faire avoir, visionnez la video ci-dessous pour être demain en mesure d'affronter tout défenseur de l'agro-industrie.

    Il s'agit d'une conférence de Christian Velot, Maître de conférence en génétique moléculaire (Univ Paris-Sud XI), chercheur a l'institut de génétique et de microbiologie (centre scientifique d'Orsay). Dans cette conference donnee a Toulouse en 2005, il donne une explication scientifique très pédagogique de ce que sont les OGM. 

    Pour aller plus loin nous vous recommandons la série de billets de Florent sur les OGM. Enfin, pour parfaire vos connaissances, nous ne pouvons que vous inviter à fréquenter régulièrement le blog de Vincent qui est une merveille de précision en matière de Démocratie Durable!

     

  • Le Figaro veut-il vraiment la peau d'une ministre?

    NKM 2.jpgIls sont vraiment incroyables au Figaro!

    Alors que l'évènement hexagonal de la journée d'hier était le vote quasi-unanime de l'Assemblée Nationale en faveur du projet de Loi baptisé Grenelle 1, ce quotidien n'a pas pu accepter que le seul texte adopté dans ces conditions depuis que leur poulain est à l'Elysée ait été porté, négocié et travaillé par Nathalie Kosciusko-Morizet. Non ça, c'était au dessus de leurs forces!

    Alors voici le papier qui en résulte : "L'UNION NATIONALE DERRIERE BORLOO"

     

    borloo recup.JPG

    Alors, Borloo a sans doute un don pour la récup et tout le monde sait qu'il n'a pas son pareil pour se faire mousser par ses contacts media. Mais voilà aussi comment ce journal, peu à peu, se transforme en un vulgaire tract de propagande. Tract encombrant certes (et pas donné) dans sa version papier, mais tract quand même!

    D'autant que ce n'est pas une première et que l'OCS (l'Organe central de la Sarkozie) n'en rate pas une pour enfoncer NKM. Jugez plutôt certain titres à son égard :

    -Le 10 avril dernier : "Premier revers pour l'ambitieuse NKM "

     - Le 23 septembre : " Nathalie Kosciusko-Morizet pourrait perdre sa mairie  "

    Alors, rendons ici à Cléopatre ce qui appartient à Cléopatre : Depuis que la Secrétaire D'Etat a eu l'audace de fustiger publiquement la «lâcheté» et l'«inélégance» de Jean-François Copé, le patron des députés UMP, et de Jean-Louis Borloo, son ministre de tutelle, elle semble être devenue la proie d'une vendetta de la part des plus conservateurs fidèles de la majorité.

    "Cher, avez-vous vu cette ministre faire la bise à ce paysan de Bové?... c'est d'un genre..."

    Pourtant, si hier, pour la première fois depuis que leur champion est au pouvoir, un texte est voté dans ces conditions, ces thuriféraires zélés le doivent à l'énergie de Madame Kosciusko-Morizet et non à Monsieur Borloo comme tente de l'instiller le Figaro dans l'esprit de son lectorat-électorat.

    Certes ce texte de Loi n'est pas parfait! Notamment en ce qui concerne l'incinération (voir le communiqué de CAP21). Mais il a le mérite de fixer un cap enfin au grand désespoir des principaux lobbies. Et ça, c'est NKM! Cette jeune femme politique (qui est à notre avis, nous y reviendrons, le membre du gouvernement le plus efficace et compétent sur ses dossiers) est allée le plus loin qu'il était sans doute possible avec un tel gouvernement et une telle majorité pour faire avancer le développement durable.

    Finalement, nous plaignons ceux qui ne lisent que cette propagande. D'ailleurs lisez les autres titres dans la marge de droite (sic) : La crise sème la zizanie au PS; Ce que les ministres d'ouverture disent du PS; PS, avant Reims, les petits calculs, La crise offre un nouveau rôle à Fillon aux cotés de Sarkozy; Sarkozy fidèle au gaullisme etc, etc...

     

  • Scandaleux : Le Sénat démissionne sur les OGM et tue l'espoir né du Grenelle

    1513958799.jpgLa chambre dite "haute" ne s'honore pas de ses travaux concernant la Loi sur les OGM. Déjà, en première lecture, le Sénat avait transformé le texte relativement mesuré présenté par Nathalie Kosciusko-Morizet pour minimiser les responsabilités des entreprises commercialisant les OGM et pour en revanche aggraver les peines encourues pour "délit de fauchage".

    En deuxième lecture, suivant à la lettre le compromis établi entre le gouvernement et la majorité, les sénateurs ont voté conforme le texte adopté par les députés, à l’exception de l’amendement Chassaigne. L'amendement Chassaigne (amendement 252) avait été adopté à l'assemblée Nationale avec les voix des députés de l’opposition et de quelques unes de la majorité. Celui-ci restreignant les cultures OGM, stipulait que la culture des OGM devait se faire « dans le respect des structures agricoles, des écosystèmes locaux et des filières de production et commerciales qualifiées "sans OGM", et en toute transparence  ».

    Le sous-amendement adopté hier par les sénateurs renvoie la définition du "sans OGM" à une définition ultérieure bien pratique mais irresponsable : Dans l’attente d’une définition au niveau européen, le seuil correspondant sera fixé par voie réglementaire, sur avis du Haut conseil des biotechnologies, espèce par espèce ». Fruit d’un compromis entre le gouvernement et la majorité, ce sous-amendement, proposé par le rapporteur Bizet, vide de sa substance la protection obtenue à l'arrachée par certains députés et pour laquelle NKM n'avait soulevé aucune objection au grand dam des UMP Pro-OGM ( Rappel de l'épisode NKM-UMP)

    Dénonçant un « débat fantoche », les groupes PS et PCF ont quitté l’hémicycle à l’issue du scrutin sur ce sous-amendement. Et nous nous associons ici à leur légitime courroux. Tout dans les travaux du Sénat sur ce texte laisse une odeur fétide de manipulation orchestrée, de consignes et de démission de la part d'une institution d'habitude plus pointilleuse.

    Comme Corinne Lepage nous regrettons vivement ici l'attitude de la majorité des sénateurs centristes qui a voté ce texte.

    671570774.jpg"La volonté de rupture dans le domaine de l'environnement en laquelle nous osions croire à l'issue du Grenelle de l'Environnement s'est écrasée sur le mur de la loi OGM.  En effet, quel que soit par ailleurs le projet de loi qui portera les premières dispositions du Grenelle et dont j'espère qu'il comprendra de nombreuses dispositions pour réduire l'impact du changement du changement climatique, ce qui vient de se passer démontre que la majorité UMP est tout sauf sur une ligne de rupture en ce qui concerne ce sujet" (Lire l'intégralité de son communiqué sur son blog>>>> ICI ).

    Et Madame Lepage a parfaitement raison d'ajoutter : "Un jour, les parlementaires qui ont voté ce texte et a fortiori ceux qui ont servi de porte-voix au lobby pro-OGM auront à répondre devant la nation française de leurs responsabilités historiques

    Nous attirions l'attention dans des termes identiques, nous aussi, il y a près d'un an, lors des législatives, sur la culpabilité historique future des élus PRO -OGM. Demain les citoyens français pourraient bien, excédés qu'on les prenne toujours pour des imbéciles, demander que des têtes tombent... Il se pourrait même que devant la gravité en l'espèce, les français ne se contentent plus d'un célèbre "nous sommes peut-êtres responsables mais pas coupables". Ils auront alors tout loisir de chercher les noms ( ici pour l'Assemblée Nationale et  pour le Sénat )des fautifs et d'identifier clairement ceux qui, comme l'écrit le Blog Moktarama , ont résisté parmi lesquels la sénatrice Keller et le sénateur Legrand.

    Rappelons enfin, que les assureurs refusent pour l’instant de prendre en charge le risque OGM. Donc les exploitants devront assumer seuls la réparation du préjudice économique causé. Pour l'un des trop rares élus UMP responsable sur ce dossier, le député François Grosdidier, le régime de responsabilité est insuffisant, « c’est l’ensemble de la filière qui devrait être concernée, de l’agriculteur au semencier, en passant par le détenteur du brevet ». Mais comment attendre cela d'élus robotisés et sous contrôle "hors sols"?...