Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

évènements

  • Non! Il n'a pas tué Seguin!

    seguin sarko.jpgHier, disparaissait un personnage qui, lorsqu'il exerçait exclusivement ses talents dans la sphère politique, avant de devenir Premier Président de la Cour des Comptes, irritait, agaçait, bousculait toute la classe politique : Philippe Seguin!

    Véritable poil à gratter de la droite depuis les années 80, il avait cette franchise et ce républicanisme si viscéralement attaché à sa personne qu'au delà de ses derniers combats électoraux perdus il avait su imposer dans l'opinion publique et la classe politique son indépendance d'esprit et ses éclats! C'est sans doute ce qui, aujourd'hui,  à l'heure de sa disparition, force le RESPECT de tous.

    De tous?... pas sûr!

    Nous ne voudrions pourtant pas, sans précautions responsables préalables, être de ceux qui, croyant utile de saluer le départ de ce grand adepte des gaillardises, de l'irronie et de l'humour noir par un trait d'esprit, pourraient s'interroger sur la raison de la crise cardiaque qui l'emporta :

    Tous ceux-là pourraient voir là un lien entre l'activité critique de la Cour des Comptes sous Monsieur Seguin vis à vis de l'exercice de la présidence Sarkozy et ce dernier. Jugez plutôt leur état d'esprit avec ce qui suit :

    Quel nouveau rapport de la Cour des Comptes était-il en train de lire lorsqu'il succomba?

    Après le rapport sur les dépenses élyséennes, celui sur les commandes de sondages par Nicolas Sarkozy depuis mai 2007, celui sur l'absurdité de la politique de non-rempalecement d'un poste de fonctionnaire partant en retraite sur deux, celui sur la gestion de la présidence européenne de la France de l'an dernier...

    ... quel est  donc ce nouveau rapport qui a provoqué la fatale crise cardiaque?

    Allez, balayons tout cela car, très vite, le Président, modèle d'homme et de responsable politique économe bien connu, aura à coeur de nommer comme successeur de Philippe Seguin une presonnalité aussi RESPECTEE et indépendante n'est-ce pas?...

     

    N'est-ce pas?...

     

  • La tricherie ne fait pas partie de l'identité nationale

    main.jpgLa France s'est qualifiée hier pour jouer en 2010 la Coupe du Monde de football en Afrique du Sud. C'est bien.

    Sauf qu'elle est entachée par une tricherie manifeste, une double main de Thierry Henry que l'arbitre n'a pas vu.

    Passionné de football depuis plus de 30 ans, il faut penser à l'exemple donné aux jeunes et au nombre de mains qu'il y aura ce week-end lors des matchs de championnats régionaux, départementaux ou nationaux.

    N'était-il pas possible que Thierry Henry reconnaisse son geste auprès de l'arbitre ? Un but n'a pas d'odeur ? Le fair play aurait honoré la France et le joueur.

    Plutôt être éliminé que perdre son âme, c'est cela la noblesse du sport. Il est vrai que le fair play n'existe pas dans le football mais a été vu en tennis plusieurs fois.

    Ce match et cette victoire sont donc le mode de transmission d'une infinie tristesse.

    Et l'on ne parle pas de la qualité des joueurs ou là c'est encore un autre débat.

    Il reste qu'à l'heure du débat sur l'identité nationale, la tricherie ne peut pas en faire partie.

    Le Président cathodiue intervenu sur TF1 hier soir n'a pas eu un mot sur la main d'Henry, parlant juste de péripétié durant ce match avec un air géné.

    8 heures 40 :

    Sur RMC Infos, Rama Yade ne reconnaît pas la tricherie. Lamentable !

    Affreux !

  • Faut-il demander la démission de Brice Hortefeux ?

    Il y a des moments où l’on a l’impression de marcher sur la tête dans notre beau pays.

     

    A Paris, ce qui était annoncé est arrivé, il y a eu des vitrines cassées et des échauffourées avec les forces de l’ordre. Et cela aurrait pu être plus grave.

     

    L’objet était la distribution d’argent liquide, entre 5 et 500 euros, dans les rues de Paris pour faire connaître une société belge présente sur Internet.

    Le résultat est visible ICI

    Pour être une réussite, cette campagne l’a été puisque les médias en ont parlée depuis quelques semaines et que le dirigeant de la société avait déjà annoncé la couleur en déclarant qu’il savait que c’était illégal mais que l’amende annoncée était d’un montant bien inférieur aux résultats de la campagne de communication.

    Situation encore plus paradoxale, la manifestation était agréée par la Préfecture, mais la distribution d’argent interdite par la loi.

     

    A quoi cela ressemble !

     

    Tout a été annulé, il y avait trop de monde sur le parcours prévu et les 50 personnes  du service d’ordre étaient trop peu nombreuses.

     

    L’annulation a provoqué des mouvements de foules et des casseurs se sont illustrés.

     

    N’était-il pas possible d’interdire cette manifestation ?

     

    Et s’il y avait eu des morts ?

     

    Qu’a fait le Ministère de l’intérieur pour éviter cela ?

     

    Et d’un point de vue moral peut-on accepter qu’une société privée se serve des pauvres comme vecteurs commerciaux ?

     

    Où est la morale dans tout cela !

     

    Alors les Préfets sont virés lorsque le Président cathodique n'est pas content d'une manifestation, et là rien ! Si, une plainte va être déposée contre la société Belge....après coup.

     

    Devons-nous demander la démission de Brice Hortefeux ?

    Il aurait pu y avoir des morts.