Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

McCain

  • LE POINT SUR LES PRIMAIRES AMERICAINES A 15 JOURS DU MEGA-TUESDAY

    Chez les Démocrates, les querelles Clinton – Obama pourraient profiter à John Edwards

    Lundi soir avait lieu sur CNN en direct un débat opposant les trois principaux candidats Démocrates : Hillary CLINTON, Barack OBAMA et John EDWARDS. Il est désolant de constater que les autres candidats ont été depuis plusieurs semaines écartés d’autorité de tous les débats télévisés sous des prétextes plus que douteux. Mike Gravel (notre préféré – voir notre précédent billet ) et Dennis Kucinich (celui qui a déposé la procédure d’impeachment contre le vice président Dick Cheney) ont pu contester cette injustice flagrante, rien n’y a fait ; les media (là bas aussi) se focalisent exclusivement sur les plus peopleisables…

    Lors de ce débat qui se déroulait en Caroline du Sud à 5 jours de la primaire démocrate dans cet Etat  les attaques volaient bas entre Hillary et Barack. A plusieurs reprises, John Edwards dû intervenir pour recentrer les compétiteurs sur le fond. Les deux vedettes ont semble-t-il perdu chacun en crédibilité si l’on en croit les analyses live de la chaîne quant au sentiment des téléspectateurs, au profit de l’homme du cru, l'ancien sénateur de l’Etat voisin la Caroline du Nord, celui qui est sans aucun doute des trois le plus précis et le plus volontaire dans ces propositions.

    Chez les Républicains, John Mc Cain semble marquer des points décisifs

    Le jeu, chez les Républicains,  est plus compliqué puisque à ce jour, quatre personnalités peuvent encore prétendre à la désignation par leur parti : Mitt Romney, John Mc Cain, Mike Huckabee et l’ancien maire de New- York, Rudolph Giuliani. L’électorat Républicain se disperse en effet jusqu’à présent entre ces quatre leaders. Pourtant il semble bien que John Mac Cain soit en passe de réaliser une percée en rassurant l’électorat modéré perdu entre les frasques et surtout la tactique  d’un Giuliani ayant volontairement fait l’impasse sur les primaires des Etats à petit nombre de délégués, la débauche de moyens financiers mal employés par le mormon Romney et le populisme messianique de l’ancien pasteur Huckabee.

    A ce stade de la compétition dans chaque camp, voici l’état des différents protagonistes tel que l’indique CNN :

     

    019ab548be01d01ab011a93250cbb64f.jpg

     

    Démocrates Républicains

    Nombre de délégués nécessaires pour l’emporter

    2 025

    Nombre de délégués nécessaires pour l’emporter

    1 191

    Candidats

    Délégués acquis dont : superdélégués élus

    Candidats

    Délégués acquis dont : de Droit      élus

     

     

     

     

     

     

     

     

    210

     

     

    72

     

     

    174

     

     

    6

    Clinton

     

    36

    Romney

    66

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    123

     

     

    38

     

     

    85

     

     

    0

    Obama

     

    38

    McCain

    38

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    52

     

     

    29

     

     

    34

     

     

    3

    Edwards

    18

    Huckabee

    26

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    1

     

     

    8

     

     

    0

     

     

    0

    Kucinich

    1

    Thompson

    8

     

     

     

     

    OUT

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    0

     

     

    6

     

     

    0

     

     

    0

    Biden

     

    0

    Paul

    6

     

    OUT

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    0

     

     

    2

     

     

    0

     

     

    1

    Dodd

     

    0

    Giuliani

    1

     

    OUT

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    0

     

     

    1

     

     

    0

     

     

    0

    Gravel

     

    0

    Hunter

    1

     

     

     

     

    OUT

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    0

     

     

     

     

     

    0

     

     

     

    Richardson

    0

     

     

     

     

    OUT

     

     

    NOTA BENE :

    Les 796 « superdélégués » démocrates sont des élus (sénateurs, gouverneurs,…) ou des membres dirigeants du Comité National Démocrate et n’ont théoriquement pas à faire connaître leur choix.

    Les 463 Délégués désignés des républicains le sont par les différentes instances du parti et n’ont théoriquement pas à faire connaître leur choix. La majorité d’entre eux néanmoins est désignée quasiment de la même façon que les délégués élus ; 123 proviennent du Comité National Républicain et sont automatiquement membres de la convention républicaine.