Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Neuilly

  • Mme Jean Sarkozy assigne VSD et Voici pour atteinte à la vie privée

    Jean Sarkozy, le fils de l'autre, fait tout très tôt, l'appui et les idées du père doivent lui servir.

    Il est aujourd'hui conseiller général de Neuilly et Président du groupe des élus UMP et apparentés au Conseil Général des Hauts-de-Seine. Une rumeur insistant le dit aussi prochain Président du Conseil Général des Hauts-de-Seine dés que papa aura trouvé un poste honorable à Patrick Devedjian. Et même député l'an prochain quand Joëlle Franchi, maire de Puteaux, aura été élue Député Européen.

    Bref, un début de carrière remarquable. Rappelons pour les lecteurs fascinés par cet homme politique de 21 ans que tout est commandité depuis l'Elysée, la preuve en étant les conditions extraordinaires de l'élection cantonale à Neuilly. Arnaud Teulé, ancien conseiller à l'Elysée,  a d'abord annoncé le retrait de sa candidature. Celle du fils du Président a été déposée le plus tard possible afin d'éviter une ou plusieurs candidatures de dissidents de droite.

    Et voilà le travail, Jean Sarkozy n'a plus qu'à être présent dans les médias pour colporter l'image de la jeunesse et de la compétence dans la famille.

    Et il le fait bien. Il est présent dans tous les journaux. Comme papa, il fait même la presse people. Et son mariage avec une héritière Darty est le buzz de l'actualité et la semaine.

    Patatras, mme Jean Sarkozy ne l'entend pas comme cela, elle assigne (son avocat précise bien que c'est de la seule initiative de Mme Jean Sarkozy) VSD et Voici. D'autres vont sans doute suivre.

    La jeunesse dorée de la Sarkozye veut profiter de la presse suivant son humeur.

    Une nouvelle fois, c'est un mélange des genres, la même éducation et la même mentalité que Papa Président.

    Les Républiques bananières ce n'est plus qu'en Afrique (définition par Wikipedia en cliquant sur le lien suivant http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9publique_banani%C3%A8re)

  • Jean SARKOZY candidat aux cantonales à Neuilly

    Le fils du Président de la République, Jean Sarkozy, va être candidat aux cantonales de Neuilly les 9 et 16 mars 2008.

    Le fils du Président de la République a 22 ans, il va devenir Conseiller Général des Hauts-de-Seine.

    C'est incroyable ! Pire même, il n'a pas fait campagne, sa candidature a été déposée le dernier jour possible pour le faire.

    Pas de campagne, pas d'échanges avec les électeurs, pas de candidats dissidents...le fait du prince !

    Et nous sommes en France. C'est grave ! Nous pourrions ironiser en rappelant que Neuilly n'est pas en France...mais dans les Hauts-de-Seine, mais ce n'est même pas drole.

    La seule satisfaction est que le candidat du Modem, seul opposant crédible, va faire des voix...même si la victoire paraît exclue ! Déjà si Jean Sarkozy était mis en ballotage, quel desaveu cela serait !

    ESPERONS

    NB :

    En République Sarkozyenne, c'est la fête tous les jours. Une rumeur insistante reprise par le Parisien d'aujourd'hui évoque l'entrée au Gouvernement après les Municipales du célèbre Patrick BALKANY.

    b6c6714ed27ce15e4159e24c8cae515f.jpg

     

     

  • " Je ne vous mentirai pas ! ", "Je ne vous trahirai pas!"

    d4f2198c971e861646dc73757417076d.jpgPour ceux qui n'auraient pas encore compris la valeur que l'on peut porter aux engagements de Monsieur Sarkozy, l'épisode de Neuilly est révélateur. Nous avons décidé de créer une nouvelle rubrique, "Je ne vous mentirai pas!" en référence au célèbre discours de l'omni-candidat (discours de Lille 28/03/2007 ).

    Acte 1 : Le 30 septembre 2007, le président de la république s'était rendu personnellement à Neuilly pour annoncer qu'il "s'engagerait derrière la liste" menée par le porte-parole de l'Elysée, David Martinon, en lice pour la mairie de Neuilly (une première dans l'histoire de notre Pays pour un Président de désigner ainsi en fonction le candidat à une élection municipale - NDLR). Dans la soirée, des militants UMP s'étaient indignés de ce parachutage, aux cris de "Martinon, non, non !".

     

    .
    Acte 2 : Première réunion de campagne des jeunes pour Martinon organisée par Jean Sarkozy (Le fils de...) : "Nous David, on te soutiendra... à mort!"
    .
    .

    .

    Acte 3 : Dimanche dernier, Jean Sarkozy, poignarde Martinon "C'est une ville qui a une personnalité très forte, une identité très forte. C'est la raison pour laquelle elle demande des gens qui y sont attachés profondément, qu'elle connaît, en lesquels elle a confiance", "Moi, je vais vous dire quelque chose : le 9 mars on a rendez-vous ensemble. Faites-nous confiance, on est des Neuilléens, je vous demande de nous faire confiance"

    .

    .

    Ceux qui n'ont pas la mémoire courte se souviennent comment en 1983 après le décés d'Achille Peretti, un scenario identique s'était déroulé pendant lequel Le père de Jean, l'actuel président, profitant de l'hospitalisation de Charles Pasqua, candidat désigné pour conduire la liste municipale à Neuilly, lui avait finalement ravi la place. Une spécialité familliale en quelque sorte...

    Maintenant les élus et candidats UMP qui ne jurent que par l'occupant de l'Elysée sont prévenus : Au moindre coup de vent, Zou on les débarque sans ménagement!