Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Rodez

  • Quand un Ministre envoie son courrier aux frais de l'Assemblée

    Le Ministre (oui oui, on vous le rappelle, il l'est) de la Défense a envoyé un  bulletin d'adhésion à son parti (rien à voir avec le travail parlementaire) assorti d'une invitation à une réunion dans l'Eure dans le cadre d'un mailling national (donc rien à voir non plus avec l'ancienne circonscription de Monsieur Morin) à partir de...... l'Assemblée Nationale!

    ccde6d7e9eb0bf59a679767f85548d5c.jpg

    Rappelons que le courrier de l'Assemblée expédié par les groupes parlementaires ou les députés est soumis à des règles strictes (règlement ici).

    db0a855933d773712dc3a57a58b0d429.jpg

    Oh certes c'est 45 centimes d'euro dont il s'agit. Mais où commence le détournement de fonds publics? Car plusieurs centaines d'expéditions irrégulières par mois pour chacun des 577 députés sans compter les groupes, les commissions, les sénateurs cela fait combien au total par an que supporte la collectivité? C'est en tolérant que les palementaires usent de tels écarts que le sentiment d'impunité naît et que des détournements bien plus lourds sont peu à peu légitimés par ceux qui s'y livrent.

    En tout cas, ici ce n'est pas un écart c'est un mélange des genre car le Ministre de la Défense n'est plus député!

    Voici le billet d'Olivier de Rodez (l'Aveyron et l'Eure c'est loin d'être la même région), l'un des destinataires du courrier Ministero-parlementaro-partisan :

    549426cb75a25e4e6ece3d26bba502ed.jpg

    Quelle surprise, ce midi, de trouver dans ma boîte aux lettres un courrier de l'Assemblée Nationale.
    Ca n'est pas la première fois, pour avoir reçu des réponses à des questions posées à des députés.
    Mais là, je n'attends rien du tout de cette nouvelle législature.

    Quelle ne fut pas mon étonnement, en ouvrant l'enveloppe, d'y trouver un courrier d'Hervé Morin, président du Nouveau Centre, qui m'invite à une réunion, jeudi 20 septembre, à la salle des fêtes du Vaudreuil, dans l'Eure.

    Lire la suite sur son blog >>>

    ET COMME LE RAPPELLE FARID SUR CELUI-CI, UN PETIT RAPPEL :

    Le président du MNR Bruno Mégret et son épouse ont été condamnés à un an d'inéligibilité et huit mois de prison avec sursis pour détournement de fonds publics à la mairie de Vitrolles. Ils avaient puisé dans les caisses de la municipalité pour financer l'envoi de courrier adressés aux maires de France en vue de la candidature de Bruno Mégret à l'élection présidentielle de 2OO2. (source)


     

  • Les candidats libres et Indépendants du MoDem bénéficient d'une nouvelle vague!

    Merci à tous les internautes qui nous ont fait part par leurs nombreux mails de leurs réactions suite à la note publiée hier (voir ici)! Tous, nous indiquent une réelle nouvelle vague dans les campagnes locales que proposent les candidats du Mouvement démocrate! Beaucoup insistent sur le décalage réel des commentaires et analyses des media nationaux par rapport à cette nouvelle vague d'enthousiasme qui accompagne les candidatures nouvelles sur le terrain pour les législatives! Les surprises locales sont même plus nombreuses que nous-mêmes le pensions et nous développerons dans les jours prochains les informations qui nous parviennent!

    En attendant, pour poursuivre les informations concernant la 1ère circonscription de L'Aveyron,  voici ci-dessous le clip video incluant l'analyse de François Bayrou sur cet exemple :

     

    Les quatre longueurs d'avance de la campagne de Maïté Laur en Aveyron redonnent du tonus à de nombreuses équipes en France! A suivre...

  • "Tout serait plié", l'exemple d'une circonscription que les politologues ont raté!... parmi tant d'autres...

    On nous explique sur tous les plateaux, tout au long des colonnes de nos quotidiens, sur toutes les stations radio que tout est "plié", que l'UMP a sa victoire aux législatives avec une "vague bleue" considérable... A la limite, comme on voulait nous en convaincre au début de la campagne présidentielle, cela ne vaudrait même pas la peine de se déplacer! Pourquoi pas?... C'est sûr que ça en arrangerait plus d'un à l'UMP... Et chaque analyste, politologue, chroniqueur de nous décortiquer les sondages nationaux et de les extrapoler à la représentation nationale des 577 sièges à pourvoir pour calculer si ce seront 380 ou 410 députés-robots qui nous attendent. Sauf que, précisément, les législatives se jouent circonscription par circonscription ! Eh oui, par circonscription!...

    Le Monde, avait déjà modéré, il y a quelques jours, cette situation inexorable qu’on pensait une fois de plus nous donner pour acquise aux députés-godillots de la « majorité présidentielle » (voir l’analyse des 432 circonscriptions avec triangulaires possibles incluant le MoDem !).

    920592e53f5e4b9f4ed589052d2d2a1f.gif

    Prenons l’exemple de la 1ère circonscription de l’Aveyron.

    Tous les experts calculent en extrapolant que le sortant UMP sera réélu.

    4c4b95b796c232c9575a8841484cd6f9.jpg La cathédrale de Rodez

    Vu des rédactions et des instituts parisiens comment pouvaient-ils, en effet, ces excellents techniciens nationaux comprendre et se douter que dans la première circonscription de l’Aveyron les choses seraient loin d’être aussi simples que sur le papier (ou plutôt sur les tableurs EXCEL de leurs si performants PC) et qu’une surprise se prépare ?

    Grâce aux explications fournies par nos contacts locaux, jetons un œil sur la configuration locale. Certes il y a la liste des candidats qui, de Paris, peut paraître limpide :

    • CENSI Yves et André RAYNAL UMP (Député sortant) 
    • CARLIN Marie et Evelyne Claude DURIVAL Les Verts
    • PERILLAT Marie et Cécile BARBUT Christian LCR
    • FOULQUIER Sylvie et Gérard UNAL PCF  
    • TEYSSEDRE Christian LAROMIGUIRE Nicole PS
    • MIQUEL Jean Léon et Gérard DE LA SAYETTE FN 
    • SAINT-AVIT Arlette et Olivier FOUCHE LO
    • GARBOULIN Claire-Marie et Jean-Louis LEVRERO MEI
    • LEBEAU Ingrid et Catherine FOREST France en action
    • LE MARCHAND Nicolle et Monique DEMARETS MNR
    • EVESQUE Jean-Robert et Mathieu de PIERPONT CPNT
    • PUECH Thierry et Yves BOYER majorité présidentielle

    Si, d’un Bureau parisien on extrapole à la fois les sondages nationaux, les résultats du premier et second tour de l’élection présidentielle et même en regardant une photographie électorale du département (connu pour être le seul département de Droite de Midi-Pyrénées), alors c’est clair le sortant UMP serait gagnant.

    Mais voilà, c’est oublier la réalité du terrain !

    Et  la réalité c’est tout d’abord la personnalité des deux candidats de droite, CENSI, le député UMP sortant et (regardez bien en bas de liste) PUECH bénéficiant de l’investiture « majorité présidentielle ». Il faut savoir que le premier est le fils de l’ancien Président du Conseil Régional, maire de Rodez, principale ville du département, alors que le second est le fils du Président du Conseil Général tous deux UMP et tous deux ennemis jurés l’un de l’autre depuis 25 ans au moins ! Tous les deux s’étripent par « fils interposés » comme des chiffonniers depuis des lustres. Et les deux fils de se répandre depuis des mois dans une bataille sans merci par voie de presse ou d’appareils locaux  pour se disputer la part du gâteau sarkozien devant des aveyronnais lassés. (voir l'une des seules références media ici)

    La réalité, c’est une gauche guère ("guerre") plus unie, tiraillée entre les courants, dans laquelle de jeunes et ambitieux leaders rompus à toutes les méthodes, "décompléxés" eux-aussi, et prêts à tous les coups possibles pour se faire une place, sentent depuis quelques années qu’il est temps pour eux de bousculer leurs vieux maîtres et ne s’en privent pas.

    La réalité c’est une circonscription dans laquelle, François Bayrou a obtenu 21,59% des suffrages exprimés soit 3 point de plus que sur le plan national alors que Nicolas Sarkozy y plafonnait à 28,73 soit 3 points de moins que son score national et enfin que Ségolène Royal y qui est quasiment dans le même créneau.

    La réalité c’est que sans aucun relais même neutre, de la part d’une Presse Quotidienne Régionale aux ordres des « barons locaux » établis depuis 30 ans, la vague orange lors de la présidentielle ne fait que se confirmer depuis et que le phénomène touche maintenant ces bourgs et ces villages du Nord Aveyron attachés en fait à ce « bon sens » que François Bayrou avait eu du mal, sans réunion publique locale alors programmée, à relayer jusque dans ces contreforts du Massif Central.

    La réalité c’est une candidate, Maïté Laur, qui n’est ni une « fils de » comme ces 2 concurrents, ni une novice puisqu’elle s’était présentée sans étiquette en 2002 et avait déjà obtenu, sans structure, sans antécédent, près de 5%.

    1bf24a9b30cb182ea8d5d27885bc7edb.jpg

    La réalité, c’est un ancien parlementaire parmi les plus actifs de toute la cinquième République, particulièrement respecté et apprécié, Jean Briane qui soutient Maïté Laur. Ce n’est pas un hasard !

    La réalité, c’est une circonscription qui, pour la première fois depuis un demi-siècle voit la droite minoritaire dans toutes les principales villes du département au soir du second tour de l’élection présidentielle et où un vent de colère froide de l’électorat s’amplifie de jour en jour devant un spectacle politique local nauséabond.

    La réalité c’est une ville de Rodez, représentant la moitié de l’électorat de la circonscription, dont la réalité sociologique a considérablement évolué ces dernières années, et qui donne 22,34% des voix à François Bayrou au premier tour et rejette Sarkozy au second. Une première dans les annales!

    La réalité ce sont des campagnes sinistrées en services publics et qui se sentent abandonnées, des campagnes avec une population souvent vieillissante qui découvrent maintenant que pendant la présidentielle, le seul à avoir évoqué un réel plan pour ces zones rurales et leurs habitants c’était en fait François Bayrou (voir ici).

    cbb18d3853b95a56a39e3ae4db932c49.jpg
    Maîté Laur et Gilbert Cayron entourant François Bayrou
     lors de son passage à Rodez Mardi dernier

    La réalité c’est un tissu de PMI-PME et d’artisans réputés mais ignorés qui, depuis la présidentielle et passé son emballement médiatico-showbiz, a pu prendre connaissance en détail du programme que proposait François Bayrou avec notamment les 2 emplois sans charges pour toutes les entreprises et découvre avec stupeur les premiers atermoiements économiques du gouvernement Fillon.

    La réalité enfin, c’est une candidate du MoDem, Maïté Laur et un suppléant, Gilbert Cayron, le maire de la deuxième ville de la circonscription, Espalion, qui depuis des années s’investissent dans le travail associatif et sont en contact avec le sol aveyronnais plutôt que des candidats « hors sol ». C’est une équipe qui s’est considérablement étoffée autour d’eux et qui peut s’enrichir depuis quelques semaines de nouveaux militants. Des militants toujours plus motivés qui ont pu comprendre et surtout vérifier par eux-mêmes l’indépendance totale du MoDem vis-à-vis des vieux blocs politiques.

    L’Aveyron une terre conservatrice mais qui peut surprendre.

    Voilà pourquoi, une surprise pour les parisiens est néanmoins prévisible en Aveyron. Cette terre de patience et d’obstination sait qu’il ne suffit pas de jeter en pâture les termes de « valeur travail » ou de simples slogans publicitaires – « travailler plus pour gagner plus » - pour faire pousser de nouveaux plants. Le bon sens aveyronnais assiste à une guerre fratricide de la droite conservatrice et à une vindicte outrancière de la gauche partisane et entend bien donner, comme il l’a souvent fait par le passé, une véritable leçon de morale et de modération aux appareils usés en votant pour la candidate du MoDem, Maïté Laur.

    Aujourd’hui les aveyronnais ont toutes les raisons pour exercer leur fronde légendaire ! Certes les aveyronnais sont durs à la tâche, peut-être encore conservateurs lorsqu'on touche à leurs valeurs ancestrales du respect et de la propriété, mais ils ont souvent montré leur fierté à s’opposer aux concepts purement théoriques et parisiens.

    52d16729f0638f9aa1b151a4cefcd053.jpg

    A cent lieues du showbiz et de l’apparat gesticulatoire, on voudrait leur imposer de faire un chèque en blanc à des candidats UMP ou majorité présidentielle qui voteraient systématiquement oui à tout projet du gouvernement ou à des candidats de gauche qui rejetteraient toute avancée...

    Dites... vous en avez déjà vu, vous, des aveyronnais faire un chèque en blanc ????....

    61559d957cda62b9dfae0b3764c43645.gif
    Et des circonscriptions comme celle-ci, il y en a combien?...