Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

arthuis

  • Jean Arthuis quitte le Modem : non événement !

    C'est un non événement, la place occupée par sa déclaration dans le JDD est très petite, à peine un quart de page.

    Quelle est l'explication de ce départ du Modem ? Chut, ne le répétez pas, mais les élections Sénatoriales ont lieu en septembre et notre ex ami est Président de Commission, ceci vaut bien une "trahison". Fait nouveau, il ne veut pas rejoindre le Nouveau Centre, ni adhérer à l'UMP, mais recréer l'UDF.

    1804278580.jpg

    Nicolas Sarkozy a bien réalisé son coup quand même, il a convaincu qu'il pronait l'ouverture et il l'a prolongé en incitant tout ce petit monde à créer sa chapelle : Jean-Marie Bockel a la sienne, Eric Besson aussi, Jean-Arthuis va l'avoir et même le "grand Borloo" a la Présidence de son petit parti. Ce monde est magnifique !

    Alors que faut-il penser du départ de Jean Arthuis ? Rien ! Ou si peut être, lui souhaiter une bonne fin de carrière quand on pense au sort politique de Gilles de Robien, homme de conviction, qui est à la retraite politique après avoit été en opposition avec François Bayrou. Ses amis libéraux ne l'ont pas aidé, plus Ministre, plus député et même plus maire. Dommage !

    Gilles reviens à la maison, ta place est parmi nous. Nicolas aussi est proche de la fin de carrière, battu à Blois, il ne reste plus que député après avoir été écarté du poste de porte parole du Nouveau Centre, pour cause de propos libres contre le Gouvernement. Nicolas reviens, ils sont devenus fous.

    Tout ceci est une nouvelle preuve que la stratégie de François Bayrou est la bonne !

    Aujourd'hui, le MoDem compte plus de 2 000 élus en France.

    Le MoDem a un corpus idéologique contrairement à d'autres.

    François Bayrou fait toujours les mêmes scores dans les sondages présidentiels.

    Oui nous sommes fiers de travailler avec Alain Juppé à Bordeaux et François Rebsamen à Dijon, les femmes et les hommes de bonne volonté doivent pouvoir travailler ensemble.

    Alors au revoir Jean, le MoDem continue sans vous mais... au fait, y avez-vous jamais été?, il est temps que les français des 2 rives travaillent ensemble.