Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

canal+

  • Nouveau coup de theâtre : Canal+ et Itélé retirent leur proposition de débat Royal - Bayrou

    On apprenait hier soir que finalement le débat ne sera pas organisé par Canal + et iTélé comme l'avait annoncé Michel Denisot.

    Quelques rappels parfaitement vérifiables sur ce blog (voir les notes précédentes et les sources citées) :

    1. Ségolène Royal a proposé mardi un débat public avec François Bayrou pour éclairer les électeurs au vu et au su de tous sur ce qui les oppose et ce qui les rassemble sur les programmes.

    2. François Bayrou lors de sa conférence de presse de mercredi accepte ce débat, précise que si Nicolas Sarkozy de son coté lui demande la même chose il l'acceptera égaleent et le soir même sur France 2, David Pujadas propose qu'il soit télévisé.

    3. Mercredi soir lors de son passage à l'émission "A vous de juger" animée par Arlette Chabot, Madame Royal propose de partager son temps de parole durant le forum prévu vendredi avec la Presse Quotidienne Régionale (PDR) et demande propose à Arlette Chabot que France 2 ou d'autres chaînes filme le débat.

    4. Hier matin la PQR (une première au monde) s'offusque d'avoir la présence non d'un seul mais de deux des trois acteurs majeurs en même temps et de relayer ainsi un évènement clef du second tour ? Imaginez des media à Cannes qui refusent d'avoir à la fois de Niro et Halle Berry parce qu'ils avaient seulement pensé inviter Halle Berry!!!!!!!

    5. Madame Royal s'inquiète de cette position de la direction de la PQR qui ferait suite à un entretien entre son responsable et le candidat de l'UMP.

    6. Michel Denisot annonce en milieu de journée qu'il est prêt à recevoir le débat d'explication entre François Bayrou et Ségolène Royal sur le plateau de son émission de samedi midi.

    7 En début d'après-midi Jean-Louis Bianco annonce que le débat aura lieu en effet relayé par canal+, Itélé et France Inter. Le siège de campagne de François Bayrou confirme.

    8. Quelques heures plus tard la chaîne se désiste prétextant un temps de parole à respecter et les difficultés techniques pour décompter le temps de parole de François Bayrou. Tout ceci sans que le CSA ne se prononce contre l'organisation de ce débat.

    MAIS DE QUI SE MOQUE-T-ON? QUI FAIT PRESSION POUR VOLER UNE FOIS DE PLUS UN DEBAT AUX ELECTEURS?

    A QUI FERA-T-ON CROIRE QUE LE TEMPS DE PAROLE D'UN NON-CANDIDAT POSE UN PROBLEME? Le temps de parole de Nicolas Hulot ou de tout témoin, analyste, journaliste, chroniqueur a-t-il été décompté sur un candidat en particulier jusque là?

    MONSIEUR SARKOZY, A SON HABITUDE A IRONISE HIER SOIR ENCORE EN PRETEXTANT QUE "TOUT CELA EST GROTESQUE, LE SEUL DEBAT AU DEUXIEME TOUR C'EST CELUI ENTRE LES DEUX CANDIDATS QUALIFIES (...) LA FINALE C'EST AINSI, SI MONSIEUR BAYROU VEUT JOUER LA PETITE FINALE AVEC MONSIEUR LE PEN..."

    ATTENTION, LE CANDIDAT DE L UMP VA PEUT-ETRE TROP LOIN! LE MEPRIS AFFICHE UNE FOIS DE PLUS ET L'ESQUIVE A TOUTE EXPLICATION PUBLIQUE (PUISQUE FRANCOIS BAYROU AVAIT DES MERCREDI TENU A PRECISER QU’IL ETAIT PRET A DEBATTRE DANS LES MEMES CONDITIONS DE TRANSPARENCE AVEC LUI EGALEMENT -NDLR-) RISQUE FORT DE FAIRE COMPRENDRE AUX ELECTEURS AU DELA DE CEUX QUI ONT VOTE BAYROU COMBIEN IL PREFERERAIT COMME IL L'A ANNONCE LES "RENCONTRES" A HUIS CLOS AVEC LES SEULS ELUS DE L'UDF POUR DE SOMBRES MARCHANDAGES!... QU'A DONC LE CANDIDAT UMP A CACHER?...

    PENSE-T-ON QU’UN DEBAT SUPPLEMENTAIRE AVEC QUELQU'UN QUI N'A PLUS D'INTERET DANS CETTE ELECTION ET QUI A MONTRE JUSQU'ICI LA PLUS GRANDE NEUTRALITE VIS A VIS DE CHACUN DES DEUX CANDIDATS RESTANTS EST SUPPERFLU POUR LA CLARTE DE TOUS?...

     

  • Débat Royal-Bayrou samedi sur i-Télé, Canal+, France Inter

    medium_royal.jpgmedium_au_grand_journal.5.jpgLes manoeuvres, intimidations, menaces et tractations de couloirs n'y feront rien : un débat entre Ségolène Royal et François Bayrou aura lieu samedi à 11H00 ou 12H00 et sera retransmis sur i-Télé, Canal+ et France Inter, a annoncé jeudi Jean-Louis Bianco, co-directeur de campagne de la candidate socialiste.

    "Il y a eu un accord" sur l'organisation de ce débat, a déclaré M. Bianco à la presse au QG de campagne de la candidate socialiste.

    L'équipe de campagne de M. Bayrou a confirmé cet accord.

    Evoquant un "partenariat" entre les télés et radio organisatrices, M. Bianco a souligné que "tous les médias pourront avoir accès aux images". Côté UDF, on demande également un accès gratuit aux images.

    Le journaliste de Canal+ Michel Denisot devrait animer ce débat d'une heure, qui aura lieu dans le studio de son émission "le Grand journal", dont les places seront ouvertes à la presse, a précisé Agnès Longueville, attachée de presse de Mme Royal.

     

    UN DEBAT PUBLIC EST UNE CLARIFICATION, UNE EXPLICATION ! QUI OSERAIT ASSIMILER CELA A UNE CONNIVENCE?!

    NI MADAME ROYAL, NI FRANCOIS BAYROU NE SONT COMPLAISANTS L'UN ENVERS L'AUTRE! ILS VEULENT CHACUN ECLAIRER LE DEBAT

    CEUX QUI ENCORE UNE FOIS VOUDRAIENT CARICATURER CE TYPE D'EXPLICATION SERONT JUGES PAR TOUS LES ELECTEURS MEMES LES LEURS!

    DES RENCONTRES A HUIS CLOS ENTRE ELUS COMME S'Y PREPARE l'UMP S'APPARENTENT A DES MANOEUVRES OBSCURES ECARTANT ENCORE TOUT ECLAIRAGE TRANSPARENT POUR LES ELECTEURS!

  • François Bayrou était hier l'invité de Laurence Ferrari dans l'émission Dimanche+

    François Bayrou était l'invité de "Dimanche+" le 8 avril 2007. Au cours de l'émission de Canal+, le candidat à l'élection présidentielle s'est montré sûr de ses chances, et rempli d'espoir pour la France. Il constate que "pour la première fois un vote qui rassemble" va peut-être bouleverser les prévisions de ceux qui n'ont pas intérêt au changement. Il propose de "rassurer" et de provoquer un "électrochoc" à la fois.

    medium_dimanche_plus.jpg


    Suite à un reportage analysant la façon dont on corrige les résultats bruts reçus pas les instituts de sondages, François Bayrou précise que cela est nouveau et intéressant de le montrer.

    "Pour la première fois un vote qui rassemble" tel que celui que représente François Bayrou, déstabilise les instituts de sondages qui se réfèrent toujours au passé pour rectifier leurs chiffres bruts, comme l'explique le candidat à la présidentielle.

    Pour François Bayrou, "l'important c'est le choix des Français" et que l'on rassemble plutôt que l'on ne divise, et que "l'on fasse travailler ensemble des gens qui n'étaient pas du même bord".

    Pour conclure sur les sondages, François Bayrou propose que "les Français aient entre leurs mains les redressements, après les calculs multiples et variés, mais aussi la réalité brute, ce qui sort des enquêtes".

    Un électrochoc tranquille

    François Bayrou a déclaré vouloir provoquer un "électrochoc" afin de passer à "un nouveau chapitre" politique et de "forcer les portes de ces deux citadelles" que sont l'UMP et le PS, au pouvoir depuis vint-cinq ans. "Fixons-nous des objectifs qui soient clairs pour tout le monde en matière d'emploi, d'éducation, de climat, en matière d'économie et de croissance" et "arrêtons de faire semblant. Sortons de cette guerre perpétuelle [qui nous oppose] les uns contre les autres" a-t-il énoncé. Il y a beaucoup plus de points de rencontre que de divergence dans nombre de cas d'après le candidat à la présidentielle.

    Par ailleurs, François Bayrou a rappelé qu'il était "le seul à pouvoir réaliser une majorité stable pour la France". A ce propos, il a demandé à Laurence Ferrari, qui l'interrogeait, au cours de l'émission, où était les alliés républicains de Nicolas Sarkozy et de Ségolène Royal s'ils ne s'associent pas avec les mouvements extrêmes. Lui veut rassembler les hommes et femmes de gauche, de droite et du centre républicain.
     

    medium_au_grand_journal.3.jpg

     "le seul à pouvoir réaliser une majorité stable pour la France"

    "Moi je proposerais à des socialistes et gaullistes qui ont envie de faire avancer les choses de me rejoindre dans un grand mouvement ou dans une grande majorité avec des  alliances, de manière à ce que nous puissions ensemble construire ce qui se fait partout ailleurs en Europe" a-t-il prédit, s'appuyant sur les réussites économiques, sociales et politiques de l'Allemagne depuis que le peuple a obligé les forces politiques diverses à travailler ensemble pour le bien du pays.

    Pour que cela marche en France, il suffit de rapprocher au lieu de diviser. Cela demande "une démarche citoyenne" qui ne sera pas plus difficile à mettre en place qu'ailleurs d'après François Bayrou.

    Et, pour le candidat béarnais, cette démarche doit être mise en place dès maintenant si les Français veulent sortir de la crise qu'ils vivent actuellement et qui perdurera si l'un des deux camps reprend le pouvoir seul, avec une assise électorale de seulement 20 à 25% des suffrages.

    Canal+