Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

chine

  • Nicolas Sarkozy nous déclare : "Moi j'ai le droit de jeter l'argent par les fenêtres ! "

    C'est imaginaire, mais c'est pourtant la réalité.

    Le Parisien / Aujourd'hui, édition de ce samedi, nous apprend en rubrique "Couloir" qu'il a fallu 2 avions pour accompagner Nicolas Sarkozy et sa délégation à Pékin pour la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques.

    J'entends vos commentaires, amis lecteurs, "et alors ?", "il n'est pas le premier Président de la République à partir à l'étranger avec des délégations trop importantes", "il y en a toujours beaucoup qui savent profiter des avantages de la République"...mais vous n'y êtes pas !

    Les 2 avions s'expliquent par le fait qu'il fallait éviter de faire un nouveau plein d'une heure à Novossibirsk en Sibérie puisqu'un seul avion aurait été trop lourd pour faire un Paris - Pékin sans escale. Vous avez bien lu !

    Gain de temps, 1 heure à l'aller et 1 heure au retour. C'est d'une inconséquence totale, c'est une nouvelle fois de l'argent jeté par les fenêtres !

    Et pourtant, rappelez vous, la leçon avait été faite au sous-ministre Estrosi qui avait loué un avion privé pour aller signer un accord international aux Etats-Unis et boire un verre avant à l'Elysée, alors que sans cette dernière étape une place lui était réservée dans un avion de ligne.

    SANS COMMENTAIRE !

  • Pensez y, 14 heures 08, c'est la honte, Sarko est à Pékin

    Pas de miracle, le Président cathodique a été jusqu'au bout du cynisme, il sera présent à la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Pekin qui commence à 14 heures 08, heure française.

    Profonde tristesse pour les français attachés aux Droits de l'Homme.

    En voyant les images à la télévision, n'oubliez que la Chancelière allemande n'y est pas, le Premier Ministre anglais non plus, pas plus que Berlusconi qui est resté en Italie et le Premier Ministre espagnol aussi.

    Supprême injure, il ne verra pas non plus le Dalaï Lama. Pas le remps, pas envie...on ne sait plus, mais le pays des droits de l'homme s'est rangé derrière une dictature sanguinaire. Et que l'on nous parle pas des affaires économiques, le cirque de Kadhafi à Paris n'a débouché sur rien.

    Triste, très triste cette présence à Pekin.

  • Nicolas Sarkozy va rencontrer le Dalaï Lama

    L’Omni-candidat ne peut pas rester un mois sans brasser de l’air ! Après avoir tout fait pour récupérer à la hussarde la médiatisation de la libération d’Ingrid Betancourt alors qu’il a exhibé précisément son impuissance et ses errements dans ce dossier, il lui faut à nouveau donner l’impression que son action internationale est utile. Aussi, nous pouvons facilement vous prédire qu’il envisage une rencontre surprise avec le Dalaï Lama dans les prochains jours. Il ne fait plus aucun doute en effet, qu’il participera finalement à la cérémonie d’ouverture des jeux olympiques à Beijing. Comment alors pouvoir se défaire de la faiblesse politique qui s’y rapporte ?... Il y a quelques jours lors de son intervention sur France 3 , il a pourtant laissé suinter suffisamment d’éléments pour les membres du Mouvement Alcibiade qui le connaissent pour qu’ils creusent cette possibilité de surprise médiatico-diplomatique dont est friand cet intoxiqué de l’image.

     

    dalai merkel.JPG

     

    Aujourd’hui, nous pouvons en effet vous dire qu’une petite poignée de personnes travaillent très discrètement à une rencontre hors de France entre les deux hommes… histoire de faire taire ceux qui viendraient à l’avenir à douter de sa « fermeté » à l’égard de la Chine. Nous l’entendons déjà dans quatre ans nous rappeler : « M’enfin c’est quand même incroyable. Je suis le seul dirigeant européen à m’impliquer autant dans la défense des droits de l’Homme ! Souvenez-vous de mes promesses sur les infirmières bulgares, sur Ingrid Betancourt. Toutes tenues ! Comme ma rencontre avec le Dalaï Lama avant les jeux olympiques des Chinois ». Et l’adepte du raccourci simpliste pense encore pouvoir berner une fois de plus un peuple qui n’aurait pas de mémoire et qui ne souviendrait pas des circonstances précises de ces faits.

    Comme ça en passant, d’aucuns, un jour pourraient aussi s’interroger sur l’identité et les accointances politiques de ceux qui, précisément pour faire capoter toute possible libération d’Ingrid Betancourt initiée en 2003 par un rival politique, ont prévenu les autorités brésiliennes qu’une opération secrète française était en cours via leur territoire…