Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

constitution

  • Il faut signer la pétition du Parti Socialiste sur l'abrogation du bouclier fiscal

    1380194272.JPGIl n'y a pas grand chose à faire, il suffit de cliquer sur le lien suivant http://actus.parti-socialiste.fr/2009/03/18/pour-la-justice-sociale-pour-la-relance-abrogeons-le-paquet-fiscal/

    Et voilà, c'est dit, c'est fait, c'est la reconnaissance qu'il faut relayer une bonne idée du Parti Socialiste. C'est Benoit Hamon qui a rappelé l'existence de cette initiative à l'occasion de l'émission politique sur canal +, Dimanche + d'aujourd'hui.

    Pourquoi faut-il le faire? En premier lieu parce que c'est une bonne idée en matière de justice sociale en période de crise économique. Et nous savons que vous êtes tous d'accord sur ce sujet, mais souvent ....relayer une idée du PS est inconcevable pour nombre de nos lecteurs ! C'est tellement dommage ! Si l'UMP avait de bonnes idées, nous agirions de même, mais force est de constater que le parti de la Chattemite se spécialise dans le soutien aveugle de la rupturologie...

    François Bayrou est un futur Président attendu par beaucoup, c'est certain. Mais il faudra faire 50% des voix + 1, donc des alliances, des rassemblements pour reconstruire ce pays à l'issue de la triste parenthèse actuelle, vont être nécessaires.

    En la matière, c'est raté pour les européennes et pourtant le PRG et les verts auraient été des alliés très intéressants.

    Alors il est temps aujourd'hui de donner des gages, montrer que les démocrates, où qu'ils se trouvent, sont prêts à soutenir de bonnes idées.

    Venez donc signer la pétition du PS, c'est une vraie bonne idée ! Utilisons en effet la dernière modification constitutionnelle (que nous continuons de juger stupide, anachronique et dangereuse) qui donne une nouvelle force à une pétition recueillant un million de signatures!

  • L'Assemblée Nationale va se prononcer sur la présence militaire française en Afghanistan : liberté des votes ?

    La réforme constitutionnelle voulue par le Président cathodique et votée en juillet comprend le nécessaire vote de l'Assemblée Nationale pour l'engagement des troupes françaises en territoire étranger au-delà de 4 mois, article 35 de notre Constitution récemment modifiée. A lire sur ce sujet l'article du post en cliquant sur le lien suivant http://www.lepost.fr/article/2008/08/22/1248920_presence-francaise-en-afghanistan-finalement-les-deputes-vont-voter.html

    En ce 25 août, jour anniversaire de la Libération de Paris en 1944, il est bon de se rappeler que de très modestes américains, australiens et représentants de bien d'autres peuples ont engagé leurs vies en venan en Europe nous libérer du joug nazi. C'est sans doute à méditer lorsque des troupes françaises sont engagées pour la libération d'un pays comme l'Afghanistan.

    Les députés vont donc voter pour justifier ou non le présence de nos troupes en Afghanistan. Dur comme vote alors que 10 de nos soldats sont morts et 23 blessés sur ce conflit extérieur.

    La vraie question qui va se poser est de savoir si c'est un vote politique qui nous attend ou si les députés vont être libres de dire oui ou non.

    C'est un sujet trop grave, nous ne voulons pas entendre parler des choix de votes des groupes politiques, nous voulons que chacun puisse s'exprimer individuellement, seul par rapport à sa position et au choix qu'il doit opérer.

    C'est cela la démocratie et rien d'autre !

  • On connaissait les députés godillots, on aura maintenant les parlementaires lavettes

    On parle beaucoup depuis le Congrès de Versailles, chargé de modifier la Consitution, du cas Jack Lang. Mais après tout... ne doit-on pas plutôt montrer du doigt tous les parlementaires qui n'avaient fait aucun secret de leur désaccord avec le texte proposé et qui ont finalement après tractations, flatteries, menaces ou intimidations, voté pour?...

    Conseils_pratiques_clip_image002.jpg

     

    Ah, la nature humaine!!!...

     Comme l'homme est faible souvent! Comme il range ses convictions facilement au placard!... Eh bien, non, un parlementaire, précisément, ce ne devrait pas être un homme ordinaire! Ce devrait être un homme debout! Un homme Droit! Un homme qui ne change pas d'avis parce qu'on le caresse dans le sens du poil, parce qu'on lui suggère de repenser aux conséquences de son vote sur sa circonscription, parce qu'on lui rappelle que des dossiers existent dans deux ministères (au hazard l'intérieur et les finances... ca vous rappelle les anciennes fonctions d'un omni-candidat?... ah?...), parce qu'on lui fait miroiter une promotion future!

    Jack Lang depuis le début était favorable à ce texte, il n'en a pas fait mystère. Nombre d'autres élus à l'UMP et au Nouveau Centre s'étaient élevés contre un texte qu'ils estimaient au mieux une réformette indigne, au pire un texte dangereux! finalement, très peu ont su rester dignes! Les électeurs s'en souviendront!

     


     
    Un coup de chapeau donc à ceux qui malgré les pressions, les collibets ont su résister à l'UMP  :

    A l'Assemblée : Henri Cuq, Guy Geoffroy, François Goulard, Jean-Pierre Grand, Jacques Le Guen et Jacques Myard,

    Au Sénat : André Lardeux.

    Pour le vote de chaque parlementaire cliquez ici >>>

     

    .