Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

député

  • Daniel Garrigue. Retenez ce nom; il est le premier d'une longue série

    Il est le premier député d'une longue série de cadres de l'UMP qui claqueront au fil des mois la porte de la Sarkozie! Ce député de la deuxième circonscription de la Dordogne et ancien maire de Bergerac, vient de quitter le parti majoritaire en accusant lourdement Nicolas Sarkozy.

    garrigue.jpg

    "Au sein de l'UMP, les gaullistes sont de plus en plus marginalisés"; "Il y a de plus en plus de difficultés à avoir du débat, il n'y a plus de pensée politique", a-t-il jugé, regrettant avoir "perdu la supériorité intellectuelle d'Alain Juppé et le débat"

    Certes, la présentation contre lui d’un candidat élyséen (Jérôme Peyrat, conseiller politique du président de la République et prôche de Xavier Bertrand – aux élections internes du 11 décembre prochain où doit être élu le futur responsable de l’UMP en Périgord), a, sans été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Mais reconnaissons à Monsieur Garrigue un certain courage car il est toujours difficle d'être le premier à dénoncer la politique suivie par son camp « pas assez sociale », à oser rompre la loi du silence et à quitter la douce couverture du parti majoritaire.

    A l'heure où les grands media se gargarisent de l'émiettement du PS, des départ de Mélanchon de ce dernier et de Robert Hue du PC, après s'être gaussés des défections d'opportunistes de l'UDF, ils devraient maintenant se pencher un peu sur la vague de dispersions et de sauve-qui-peut que va connaître le parti monolythique de la majorité dans les prochains mois.

    En attendant, Daniel Garrigue siègera dès lundi sur le banc des non-inscrits aux coté de Nicolas Dupont-Aignan, François Bayrou, Jean Lassalle.

  • Thierry BENOIT, député élu en Ile et Vilaine, siègera aux cotés de François Bayrou!

    Après la volte-face de Jean-Christophe LAGARDE qui, bien qu'investi par le MoDem avait décidé finalement de sieger dans les rangs des députés du centre associés à la majorité présidentielle, d'aucuns avaient cru bon de faire circuler des rumeurs sur la démarche de Thierry BENOIT élu le 17 juin dernier en Ile-Et-Vilaine...

    Découvrez ici ce jeune député ayant battu au second tour une candidate sortante UMP :


    C'est clair, net et précis!
    Thierry Benoit siègera bien aux coté de François Bayrou, en tant que Non Inscrit (voir fiche bio de l'Assemblée ici) puisque ils ne sont pas assez nombreux pour constituer un groupe politique au Palais Bourbon.
    Comme ce reportage de France 3 le mentionne, Thierry BENOIT est encore attaché à l'UDF. Tant mieux!
    Le Mouvement Démocrate, rappelons le, a été lancé officielement à l'appel de l'UDF (Conseil national de la mutualité du 10 mai 2007). Comme Thierry Benoit l'explique le Mouvement Démocrate est un Mouvement en création. L'UDF elle existe depuis longtemps et elle continue d'exister jusqu'à présent. D'autres Mouvements pourront participer à cette fondation du MoDem. Cap 21 entend bien, par exemple, s'y associer et ce parti avec l'apport indiscutable de spécialistes de l'environnement tels que Corinne Lepage y a toute sa place. Il est normal pour les élus qui le souhaitent, de conserver les couleurs de l'UDF et surtout, ce n'est pas antinomique avec la création en cours du MoDem.
    Après, les multiples retournements de ces derniers mois, cela mérite un petit message de félicitation, vous ne trouvez pas? Ainsi que l'indique le site de l'Assemblée, voici son mail : thierry.benoit13@wanadoo.fr ; et vous pouvez aussi lui adresser un message ici : http://www.thierry-benoit.fr/htm/contact.asp