Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

esterel

  • François BAYROU n'est pas seul, ce que nous attendons de l'Université d'été du Modem

    Nous l'avons déjà rappelé, mais il est toujours amusant de se souvenir que ce principe de l'Université d'Eté a été inventé il y a maintenant de nombreuses années par les "Jeunes Giscardiens".

    Blog de l'université de rentrée 2008

     

     

    Mais revenons à l'actualité avec ce rendez-vous d'été du Modem.

    C'est un événement qui est naturellement médiatisé, presse, radios et TV, c'est donc l'ocasion de montrer ce que représente les démocrates en France :

    - François BAYROU va avoir la parole, il faut qu'il continue dans la lignée de ses passages récents à France Inter ou à Europe 1. Il doit continuer à montrer qu'il est le seul opposant à Nicolas Sarkozy. Une opposition intelligente entraînant un vote favorable à la présence de militaires français en Afghanistan, maisaussi à critiquer avec virulence cette République des Copains et des Coquins. Nous attendons aussi de François BAYROU qu'il donne quelques pistes économiques pour lutter contre ce cruel problème du pouvoir d'achat.

    - L'Université d'été c'est aussi l'occasion de montrer que François BAYROU n'est pas seul. Il fautmontrer qu'il y a des milliers de personnes à ses côtés et que la défection des députés n'a aucune importance. Il faut montrer des maires, des maires adjoints, des élus de partout qui constituent un bataillon en ordre de marche pour les prochaines échéances et pour l'intérêt de nos concitoyens.

    Pour le déroulement de cette université d'été, nous attendons l'élaboration de propositions audacieuses et une armée de blogueurs qui relaie nos propositions politiques et nos idées pour convaincre le plus de monde possible.

    Et le dernier souhait, que le Modem soit enfin en ordre de marche à la fin du mois, sa structuration administrative a été très longue, trop longue !