Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

flamme olympique

  • Si la situation perdure en Chine une autre flamme s'éteindra. Sponsors prenez vos responsabilités!

    Après la farce d'une transmission bunkérisée de la flamme organisée à Paris en collaboration avec les autorités chinoises, on sait maintenant que les opinions publiques ne resteront pas inactives. Demain à San Francisco, comme sur toute la planète la foule de démocrates anonymes mais vigilants vont refuser en masse de baisser les bras devant la naïveté coupable du Comité d'Organisation des Jeux Olympiques, vont refuser d'abdiquer devant la realpolitik trop souvent emprunte de lacheté des gouvernements occidentaux et vont refuser de se contenter de l'embarras très encadré des sportifs.

    Quel dommage! On se souvient de l'engagement solennel du représentant chinois en 2001 lors du choix de Pekin : "confier à Pékin l’organisation des Jeux contribuera au développement des droits de l’Homme!". Quel retour la Chine aurait alors pu fièrement revendiquer dans le concert des nations!

    Désormais, les acteurs essentiels que sont les sponsors officiels de ces jeux sont avertis que la langue de bois risque bien de leur coûter à eux aussi très très cher tant en termes d'image qu'en termes plus directement palpables de chiffre d'affaires. Des millions d'observateurs vigilants vont observer leur attitude. On parle de mondialisation de l'économie, de globalisation financière, et bien, puisqu'il faut bien attaquer le mal à la racine parlons désormais de la globalisation de l'émotion et de l'indignation publiques des consommateurs mondiaux!

    649014362.JPG

    En 1892, lorsque Pierre de Coubertin proposa la création des Jeux olympiques, il ne s’agissait pas d’une affaire de milliards de dollars. Or le COI a rassemblé quelque 11 sponsors internationaux qui leur ont déjà payé près de 900 millions de dollars dans la période précédant les Jeux olympiques de Pékin. Les ventes de mascottes, à elles seules, des Jeux de Pékin rapportera plus de 300 millions de dollars de bénéfice.

    Quel dommage encore que l'attitude butée de certains gouvernants chinois qui ne veulent rien céder de leur posture d'intransigeance et de fermeté! Leur peuple sent bien que désormais, si rien n'évolue, Beijing 2008 seront des jeux durablement entachés. Cette grande nation aurait mérité mieux que l'obscurantisme de ses dirigeants. L'idéal olympique méritait mieux que cette farce!

    Si rien n'évolue, c'est la flamme de l'espérance, la flamme de la fierté chinoise qui s'éteindra pour longtemps!

    NB : Allez faire un tour sur le blog de Grozbulles et leur semaine spéciale FREE TIBET