Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

fn

  • Le jeu du lundi

    Comme chaque semaine, voici le jeu, pour lequel, nous dit-on, vous êtes de plus en plus nombreux à vous précipiter sur vos claviers. Qui porte le chapeau de la photo ci-dessous?

    chapeau.JPG

    Réponse demain ici même! Et nous vous fournirons des indices si vous flanchez...

     

    Et encore une victoire pour KaG (écoeurant!) car il s'agit de Jean-Marie Le Pen!

    LePen.jpg

    Oui, Le Pen qui, après ses déboires électoraux, a décidé de préparer (enfin) son départ de la vie politique (enfin de la tête du FN). Rappelons tout de même que Monsieur Le Pen fût le premier leader politique français à dire n'importe quoi (et si possible quelque chose de révoltant) afin de faire parler de lui. Depuis, un de ses élèves dans la tactique politicienne lui a fauché son fond de commerce à coup de Karcher!

     

  • Pourquoi Nicolas Sarkozy a déjà perdu la prochaine Présidentielle

    L'évènement de la semaine est l'annonce par lui même de la retraite de Jean-Marie Le Pen. Il ne sera pas candidat à la Présidence du FN en 2010 et pas à l'élection présidentielle de 2012. Le leader de l'extrême droite va quitter la vie politique (c'est une bonne nouvelle pour la démocratie). La guerre de succession va commencer entre sa fille, garante de la PME familiale et Bruno Gollnisch, la caution intellectuelle.

    Le FN perd un orateur contreversé mais rassembleur de toutes les chapelles de l'extrême droite.

    Quel est le rapport avec l'éventuelle défaite de Nicolas Sarkozy, me diriez-vous ?

    Le départ de Jean-Marie Le Pen va normaliser le Front National, il n'y aura plus un Président omnubilé par la guerre et aux thèses qui auraient mérité une interdiction de ce parti à la fin des années 80.

    Le FN va maintenant incarner un courant conservateur qui fait partie de la vie politique française. Il va occuper une place rappelant celle du RPR des années 70 ou du Mouvement pour la France lors des élections européennes. Marine Le Pen, c'est Gianfranco Fini en Italie, la droite décomplexée qui va se débarasser des cranes rasés pour se diriger vers le pouvoir. C'est la frange la plus conservatrice de l'électorat Sarkozy qui va rejoindre le FN, c'est le pari que l'on peut faire pour la prochaine présidentielle.

    La montée en charge du FN "moderne", c'est la baisse de l'UMP vers le score du RPR en 1981, 1988, 1995 et 2002.

    Voilà l'événement de la semaine.

    Ce qui ne fait que renforcer la position de François Bayrou qui sera au second tour en 2012 !

  • Au secours ! Charles Millon est de retour

    Charles Millon aurait été désigné comme le candidat de la droite aux prochaines Sénatoriales dans l'Ain. Il devrait avoir l'investiture de l'UMP.

    Rappelons que Charles Millon est celui qui s'était maintenu à la Présidence du Conseil Régional de Rhône Alpes avec le soutien du Front National de Le Pen. Seule Anne Marie Comparini, notre amie, avait pu lutter contre ce scandale et récupérer la Présidence à la faveur d'un vote des républicains.

    La rentrée au Sénat de ce personnage serait une infamie.

    Espérons que les grands électeurs de ce département voteront contre lui.

    Nous observerons avec attention l'attitude de l'UMP sur cette candidature, cela sera l'occasion de voir si le Président cathodique continue à recycler tout et n'importe quoi dans son Parti Présidentiel.

    Le soutien à Charles Millon, qui n'a jamais renié son engagement avec le Front National, serait une infamie !