Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

gauche

  • "Ministres de gauche : bientôt l'heure d'un 1er Bilan ! "

    Rappelons nous les débats de la dernière campagne présidentielle et l'extraordinaire message de François Bayrou sur le thème : "oui il est possible de faire travailler des personnalités de toute obédience ensemble". C'est la première fois durant la Cinquième République qu'un leader politique ne limitait pas la vie française aux solutions de droite et aux solutions de gauche. Enfin, un candidat politique portait un souffle nouveau.

    C'est d'ailleurs la stratégie municipale qui a été suivie : nous sommes des femmes et des hommes adultes, la gauche et la droite sont des données passéistes, travailler avec Alain Juppé à Bordeaux et Martine Aubry à Lille c'est tout à fait possible à partir du moment où les Modem locaux le décident. Ce qui est important, ce sont les idées et la manière de pouvoir les appliquer.

    Nicolas Sarkozy nous a opposé durant la constitution de son Premier Gouvernement l'ouverture. Ironisant d'ailleurs sur le fait qu'il n'y avait pas besoin de François Bayrou pour la faire.

    Ouverture ou débauchage ? Vraie avancée politique ou gadget électoral ? Ministres de gauche ou personnalités sincères qui se sont laissées abuser ?

    A SUIVRE...

  • débat Bayrou - Royal énorme audience

    Contrairement à ce qu'ont dit les responsables de l'UMP (valérie Pecresse entre autre) ce débat n'était pas "surréaliste" et il change en tout cas des combinaisons à huis clos et des débauchages divers dont l'UMP a l'habitude.

    Non Madame Pecresse! Personne n'a perdu dans ce débat! C'est la France qui y a gagné! Ce sont les électeurs qui y ont gagné!

    Les sites internet qui diffusaient ce débat (site de BFM) web blog, (site de Marianne etc... , étaient tous surchargés!

    Voici le message que nous avons laissé sur le site de désirs d'avenir et qui n'est nullement un message d'allégeance! Il faut sortir de ce simplisme: sortir du manichéisme!

    ---------------------------------------------------------- 

    Message de AlcibiadeFRANCE le Date à 28/04/07 12:47

    Chapeau à tous les deux en tout cas!

    Nous, Mouvement Alcibiade pour Bayrou, en tout cas, constatons que chaque fois que les gens se parlent en toute clarté, on peut avancer!

    Il faut arréter d'empécher les gens de s'assoir à la même table; C'est clair que contrairement à Nicolas Sarkozy qui a plusieurs fois méprisé cette possibilité, les démocrates de gauche, du centre et de droite (car il y en a : Azouz Begag, François Goulard, Monsieur Romero par exemple...) en sont conscients!

    Certes les divergences économiques persistent mais on peut apprendre de l'autre, et sur le fond nous sommes d'accord sur les objectifs, sur la méthode. Eh bien, apprenons ensemble à conjuguer les moyens!

    http://lafrancedetoutesnosforces.hautetfort.com

    ----------------------------------------------------------

     

  • Après Rocard, Kouchner dit ce qu'il pense ! Les vraies consciences de la gauche progressiste parlent

    Au lendemain de l'appel de Michel Rocard, l'ancien ministre socialiste Bernard Kouchner a prôné à son tour samedi une "alliance" du PS avec François Bayrou.

    medium_kouchner.jpg

    Dans une tribune aujourd'hui dans le Journal du dimanche, M. Kouchner, membre de "l'équipe du pacte présidentiel" de la candidate socialiste Ségolène Royal, propose une "alliance" entre "une gauche social-démocrate rénovée" et le "centre rénové" de François Bayrou.

    "Pour la première fois depuis 30 ans, écrit-il, le parti de François Bayrou ne récuse pas la gauche réformatrice. Saisissons cette chance".

    "Il y a un peu d'inertie dans le parti", a regretté de son côté Michel Rocard au lendemain de son appel.

    Contrairement à ce que Rachida Dati et Xavier Bertrand peuvent prétendre en tant que porte-parole du candidat UMP ("Désormais les choses sont claires: François Bayrou se situe bien à gauche"), il n'est plus question de droite ou de gauche aujourd'hui et ils ne l'ont toujours pas compris! Les français veulent qu'au delà des clivages entretenus par les seuls appareils, les responsables de toutes tendances politiques prennent enfin en considération le bien commun!

    En déplacement à Limoges, avant que ne soit connue la tribune de M. Kouchner, François Bayrou s'est une nouvelle fois félicité de l'appel de l'ex-Premier ministre PS, qui conforte selon lui sa démarche de dépassement des "frontières".

    "Si je suis en situation" en accédant au second tour, "très nombreux seront ceux qui suivront la thèse de Michel Rocard", a-t-il assuré.

    Dans la droite modérée, au centre bien sûr, dans la gauche progressiste et dans la société civile surtout des responsables de plus en plus nombreux s'expriment enfin sur la nécessaire union nationale de tous pour que les citoyens ne soient plus demain les otages d'un seul camp