Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

guerre

  • Pour parler de l’Afghanistan Messieurs Morin, Fillon, Sarkozy, lisez QUINDI avant de déverser vos banalités

    653534676.JPGDepuis une semaine, les banalités, les contrevérités, les approximations et le simplisme le plus affligeant émaillent les discours de nos dirigeants en ce qui concerne la stratégie de l’OTAN et la nécessité d’un renforcement des troupes françaises en Afghanistan.

     

    A les entendre on se serait crus revenus 5 ans en arrière, lorsque GW Bush exhortait à « la croisade contre le terrorisme», dans sa vision ultra manichéenne du combat du "DES FORCES DU BIEN CONTRE l'AXE DU MAL".

     

    A grands coups de raccourcis dangereux et d’assimilations populistes dignes des pires moments de l’errance néo conservatrice américaine,  ils ont pensé s’adresser à des gamins de 5 ans en voulant expliquer aux français les enjeux de l’envoi de centaines de jeunes français dans ce qu’il faut bien appeler « le bourbier » afghan (voir l’émission « Un œil sur la planète sur France2 »).

     

    Qu’aucun débat préalable sérieux n’ait été programmé avant l’annonce, de l’étranger, de cette décision par le président est déjà caractéristique de l’estime qu’il porte à la représentation nationale.

     

    Mais il y a plus grave encore. Les slogans de campagne simplistes et faux à la « travailler plus pour gagner plus » étaient déjà indignes de dirigeants modernes s’adressant à des citoyens qui reprenaient peu à peu confiance en la chose publique, mais lorsqu’il s’agit de choses aussi graves que LA GUERRE, puisqu’il faut bien aujourd’hui appeler les choses par leur nom, s’il vous plait, de grâce, épargnez nous votre inconsistance ! Et laissez s’exprimer les experts militaires qui vous crient leurs doutes !

     

    1018989934.JPG

     

    Depuis plusieurs mois un blogeur aussi discret que précis s’attache au sein de la blogosphère MoDem à détailler les enjeux des relations internationales et à disséquer les grands sujets internationaux. Un grand coup de chapeau à Arnaud, rédacteur du blog QUINDI qui, loin des polémiques stériles lui, au contraire de nos dirigeants français, s’en tient à dresser chaque fois un tableau le plus exhaustif possible, remarquablement étayé, des difficultés et des complexités de chaque dossier. Une mine d’informations et de données pour tous démocrate soucieux de dépasser sur ces sujets les logorrhées faciles et indécentes des politiciens irresponsables de tous bords qui auraient plus leur place sur des estrades de foires qu’à la tête de l’Etat ou de partis qui prétendent gouverner.

     

    PENSEE DU JOUR QUE NOS DIRIGEANTS FERAIENT BIEN DE MEDITER :

     

    « Les roulements de tambour constants n’aident pas et sont inutiles »

     

    C'est ce que déclarait  il y a peu l'Amiral Fallon avant de démissionner. il commandait le Centcom (Commandement central américain), qui supervise les opérations militaires des Etats-Unis dans tout le Proche et Moyen-Orient et en Asie centrale. Dans ce cadre il est aussi responsable des opérations militaires des Etats-Unis en Irak et en Afghanistan. 

     

     

  • " Je ne vous mentirai pas ", " Nous avons dit avant tout ce que nous ferions après " épisode 2

    Souvenez-vous, c'était il y a tout juste un an :

    "Nicolas Sarkozy veut retirer les troupes d'Afghanistan"
    Le candidat de l'UMP à l'élection présidentielle Nicolas Sarkozy s'est prononcé pour un retrait des soldats français d'Afghanistan : "Il était certainement utile qu'on les envoie dans la mesure où il y avait un combat contre le terrorisme. Mais la présence à long terme des troupes françaises à cet endroit du monde ne me semble pas décisive", a-t-il jeudi soir dans le cadre de l'émission "A vous de juger", sur France 2."
    dimanche 29 avril 2007.

    Résultat : Aujourd'hui lors de son gallop d'essai dans ses nouveaux habits de "désormais présidentiabilisé" en Grande Bretagne  le même annonce que la France entend envoyer 1000 homes suplémentaires en Afghanistan.

    Mais comme l'écrit ici l'Hérétique, il y a plus grave encore que les voltes faces auxquelles les français commencent à être habitués. L'annonce a été laissée à la primeure du quotidien britannique, Le Times. Aucun débat au parlement français préalable pour que la clarté soit faite sur l'engagement qui double la présence française sur ce théatre d'opérations. Alors cadeau gage de la nouvelle amitié Franco-Britanique déclamée? Contrepartie aux USA pour le rôle que le gouvernement français voudrait infléchir pour l'OTAN dans la construction de la Défense européenne?