Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

morale

  • La gauche crie, l’UMP aboie, et François Bayrou avance !

    medium_convaincre.2.jpg

    A près l'annonce du montant des indemnités versées à Noël Forgeard depuis son départ d'EADS, François Bayrou a annoncé mercredi 11 avril à Tours (Indre-et-Loire) qu'il ferait voter "une loi de moralisation économique" lorsqu’il sera élu.
    "Il n'y a pas un jour sans qu'on apprenne des informations troublantes sur la manière dont les hauts dirigeants d'entreprise se voient attribuer des sommes incroyables, qu'aucun salarié ne peut même imaginer dans ses rêves les plus fous. Il n'est plus possible de voir se multiplier les scandales, les indemnités qui peuvent atteindre des millions d'euros ».
    "Cela choque infiniment et nuit à l'image de l'entreprise", a-t-il déploré, avant de préciser: "cette loi obligera à la transparence dans la vie économique, à la prise de décision en assemblée générale, au lieu d'avoir ce capitalisme de connivence, d'opacité où tout se décide au sein d'un petit groupe".
    François Bayrou a estimé que "beaucoup de chefs de grandes entreprises n'acceptent pas encore cette idée" mais "ils se trompent car ce qui est en train de se passer nuit considérablement à l'image de l'entreprise". "Il faut que l'Etat fasse ce qu'il faut pour que la vie économique de notre pays ne soit plus ainsi constamment soupçonnée", a-t-il conclu !

     

    Notons que tous les patrons de PME s’indignent de leur coté de telle disproportion et de l’amalgame facheux qui les assimilent à ce types de « profiteurs »

    N'en déplaise au PS qui a été sans réaction à ce sujet quand il était au pouvoir car ce parti, en tant que parti, a mis un mouchoir  sur son idéal depuis fort longtemps et n'en déplaise au PC également en tant que Parti, qui a participé 5 années durant au gouvernement Jospin !

    N’en déplaise également au candidat de l’UMP qui s’est lancé hier dans une des diatribes dont il a le secret en caricaturant la position de François Bayrou (voir ici article du nouvel obs) comme gauchiste !

    François BAYROU s'avance sur un terrain, lui centriste, sur lequel ces messieurs dames se sont bien gardés de FAIRE quoi que ce soit.