Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

morano

  • Vive les sarkozystes!

    Au terme de cette semaine, nous sommes bien obligés d'en convenir : les sarkozystes sont vraiment formidables! 

    Les principaux supporters de l'égocrate suprême ont en effet vraiment tout fait cette semaine pour ridiculiser leur leader et son camp. Jugez plutôt :

     

    Il faudrait se cotiser pour lancer une chaine de télévision dédiée exclusivement à Frédéric Lefebvre.

     

    Fred le pitt.jpg

     

    Ce parlementaire non élu (rappelons encore que ce suppléant des législatives 2007 dans les Hauts-de-Seine n'est, pour l'instant,  député qu'à la faveur de la nomination d'André Santini au gouvernement) fait l'unanimité contre lui! Cet ancien lobbyiste s'est apparemment spécialisé dans l'invective, la provocation et le dénigrement gratuit. A tel point que Marc Vasseur propose à ceux qui cherchent un pittbull d'adopter un Lefebvre.

    Non vraiment! Plus ce type s'exprime, plus il décrédibilise, à base de rictus malsains et de démonstrations d'agressivité dignes de la guerre froide, tout ce qu'il est censé défendre (le président, le gouvernement, le parti). Tous les opposants au clan provisoirement au pouvoir dans notre pays devraient lui céder leur place devant les caméras tant 10 secondes de Lefebvre peuvent ruiner les sondages pour le pouvoir.

    Aussi, nous nous élevons vigoureusement contre ce "FrenchAnonymous" qui promet de le "bouter" hors de la Toile. Ce groupe anonyme fait fausse route et n'a pas compris que "faire taire" le porte-parole de l'UMP et vouloir livrer une longue bataille contre son "comportement outrancier" est contre-productif! Rien ne peut mieux dégouter du sarkozysme et de sa rupturologie inefficace que Lefebvre lui-même, ses gaffes, ses outrances et la faiblesse d'argumentation qu'il a tant de mal aujourd'hui à masquer!

     

    Allons, ne perdons pas de temps à créer des jeux vidéo le mettant en scène, ne lésinons pas sur les moyens! Il faut lancer une grande campagne pour lui offrir sa LEFEBVRE TV 24H/24 en dolby suround stréréo THX avec Haute définition, odorama et compatible 3D si possible (plus on arrivera à restituer techniquement la réalité du personnage, mieux cela vaudra!) pour faire chuter plus encore les futurs scores électoraux du clan au pouvoir!

     

    Nadine Morano en fait tellement trop qu'elle parvient à faire douter les journalistes, analystes et chroniqueurs les plus bienveillants à l'égard du pouvoir.

     

    Nadine Morano.jpg

     

    Ces derniers jours furent un véritable festival pour la "castafiore" du sarkozysme. En multipliant lors de ses interventions médiatiques les allusions à ses hautes aspirations ministérielles profondes elle parvient à donner publiquement la confirmation que cette cour n'a en tête que ses prébendes et que chacun, autour de l'Iznogoud parvenu à l'Elysée, n'a de cesse de copier ce qui lui a si bien réussi (et c'est le Figaro qui l'écrit) : Si Morano assume pleinement sa démarche, c'est parce qu'elle la juge comparable à celle qui a permis à Sarkozy de se hisser au plus haut niveau. «Être sincère en politique, explique-t-elle, c'est ma marque de fabrique. Je suis comme le président. Il a toujours dit ce qu'il voulait.»

    Ce mimétisme forcené est parvenu, en ces temps de crise, à choquer jusqu'à l'idole élyséenne puisque le grand vizir devenu calife à la place du calife, lui-même, a jugé « Ridicules et décalés aux yeux des Français. » les membres de son gouvernement qui ont fait ouvertement part de leurs ambitions de promotion lors du prochain remaniement ministériel. « Le président de la République a tenu à dire aux membres du gouvernement que les Français traversaient actuellement une période difficile et que le rôle du gouvernement dans cette période, c'était d'être concentré sur les préoccupations des Français », a rapporté le porte-parole du gouvernement Luc Chatel, ajoutant que le chef de l'Etat avait demandé à ses ministres « du sang-froid, du calme, de la maîtrise ».

    En clair : Faites ce que je dit mais ne faites surtout pas ce que j'ai fait toute ma vie!

    Pour finir cette semaine en beauté, Nadine Morano, décidément très en forme dans le sabotage de son propre camp, invitée lundi du grand journal sur Canal + n'a pas hésité à s'en prendre violemment à Laurent Joffrin dont le journal, Libération, avait osé rapporter puis critiquer le style et les propos du chef de l'Etat : "le journal libération n'a pas le droit d'être engagé à ce point à salir l'image de la France" avait cru utile de marteler Madame Morano sur le plateau.

    Oui, parce que Nadine, elle est comme ça! La mesure, la tempérance, la modération, ça l'encombre aux entournures! Elle, elle se revendique cash, voire… trash! Au point que Jean-Michel Apathie, qu'on ne peut décemment pas qualifier de dangereux activiste de gauche, a attribué vendredi à la secrétaire d'Etat si caricaturalement sarkophile le prix du pompidolisme de la semaine sans que même Catherine Nay ne le contredise : "Dire que des journalistes salissent la France, franchement, c'est les années 60! A moins d'empêcher les journalistes de faire leur travail … "

    .

    Avec Rachida Dati, on sait maintenant pourquoi l'UMP veut, à tout prix faire oublier la campagne électorale pour les élections européennes.

     

    dati galiano.jpg

     

    Enfin, nous nous garderons de tirer plus encore sur l'ambulance en ce qui concerne le symbole revendiqué (mais passé de mode à la cour semble-t-il) de la sarkozie :Rachida Dati!

    Madame Dati, candidate UMP pour les élections européennes en Ile de France a outrageusement exhibé ses insuffisances concernant les dossiers sur lesquels on l'interrogeait lors d'un meeting des jeunes umpistes… Et alors?

    Son utilisation par l'omni-candidat comme symbole d'un autre dossier  ( minorités visibles) que celui du secteur ministériel qu'il lui a confié (la justice) relève précisément plus du casting personnel du prince que de la méritocratie habituelle pour un garde des sceaux. On ne peut en vouloir à cette jeune femme propulsée depuis plus de deux ans sur le devant d'une scène politique sans en maîtriser les fondements.

    La légèreté de ses réponses étale au grand jour, paraît-il, son mépris pour la charge de député européen à laquelle elle postule? Certains avaient encore des doutes sur ce point?...

     

    ********

    Non, vraiment, cette semaine, les plus sarkozystes des sarkozystes ont tout fait pour miner leur clan! On pourrait presque croire qu'ils se sont lancés un défit entre eux: celui qui parviendrait à décrédibiliser le plus leur idole commune, son gouvernement, ses mesures, son parti!

    Allez, gageons que cette semaine qui vient, le gentil secrétaire général de l'UMP (il est interdit à ce parti de se doter d'un président NDLR), le dévoué Xavier Bertrand, aura à cœur de surpasser ses gentils collègues!... Vive les sarkozystes donc!...

  • Vous avez dit crispation? Le pouvoir est en train de se braquer

     

     

    Sarko13.JPGLa lecture des derniers billets de Napakatbra, blogueur vigilant, nous éclaire sur la métamorphose du pouvoir à laquelle nous assistons depuis quelques semaines et qui est plus qu'inquiétante.

     

    Il ne s'agit plus ici des fanfaronnades d'un président égocentré, des déclarations à l'emporte pièce d'un Lefebvre, des justifications mielleuses d'un Bertrand, d'une Dati ou des attaques hargneuses d'une Morano ou d'un Copé pressé.

     

    Déjà étaient contestables les fondements de la politique sarkozienne, sa rupturologie aveugle, l'injustice etl'inégalité croissantes qu'elle véhicule.

     

    Déjà la forme prise par l'exercice de la fonction présidentielle, le phénomène de cour, le favoritisme et la pipolisation érigés en pratiques constantes d'une nouvelle forme dépravée de promotion des plus zélés thuriféraires étaient en porte à faux par rapport à l'essence de la République et des valeurs profondes que sont fiers encore de porter collectivement les français.

     

    Mais il y a une marge entre la mauvaise foi politique, la présentation tronquée des faits et réformes en cours et ce qui est sur le point de se concrétiser dans notre pays.

     

    lefebvre.jpg

     

    Ne sentez vous pas comme une odeur particulièrement nauséabonde?

     

    Lorsqu'on ne considère que les derniers développements et qu'on se borne à les mettre en perspective avec la dérive depuis déjà de nombreux mois, on ne peut qu'être inquiet :

     

    Au Parlement, sous couvert d'une réforme constitutionnelle aussi inutile, bâclée que dangereuse, le pouvoir a fait avaler aux parlementaires dans la pratique une mise sous coupe réglée au seul profit de la majorité présidentielle.

     

     

    copé.jpg

     

    Le mépris affiché et assumé à l'égard de l'autorité judicaire n'a eu de cesse de limiter les derniers degrés de liberté que celle-ci pouvait manifester, de brimer les réfractaires, de limiter les moyens disponibles . Il ne reste plus que l'indépendance du juge d'instruction. Qu'à cela ne tienne, le pouvoir a déjà prévenu de sa suppression.

     

    Les mises au pas des préfets (Saint-Lô, Corse), les dénigrements et déstabilisations des responsables militaires, les pressions sur les administrations hospitalières, tout s'oriente peu à peu vers le verrouillage de tous les acteurs clefs de la puissance publique que renferme la haute administration.

     

    LCP_2008-06-03_15_10_19_0281.JPG

     

    L'attaque en règle (réforme en cours des collectivités territoriales) des seuls pouvoirs politiques jugés non-conformes parce que majoritairement détenus par l'opposition est appuyée par la diminution prévisible des moyens qui leur seront attribués.

     

    La nomination d'un proche conseiller à la tête de ce qui constituera le deuxième établissement financier du pays sans respecter la procédure d'avis préalable de la commission de déontologie administrative est si symptomatique d'un mode de gestion autocratique.

     

    Enfin dans les media, tout le monde peut constater:

    • Les liens particuliers avec nombre de dirigeants des grands media
    • La mise sous tutelle des directions de l'audiovisuel public
    • La dernière volonté de contrôle d'internet en contradiction avec les principes fondamentaux et les textes européens.

     

    Force est de constater que tout converge vers une volonté de contrôle absolu de tous les contre-pouvoirs.

     

    X bertrand.JPG

     

    Mais cela se voit! Cela ne passe plus! L'opinion publique ne cautionne plus et s'aperçoit de la supercherie. La tension monte.

     

    Et comment réagit le pouvoir?

     

    Il se braque,

     

    il se renferme,

     

    il se bunkerise.


    Etat de siège dans l'Ain : Sarkozy visite Plastic-Omnium...  (reportage Arte Info)
    envoyé par Napakatbra

     

    Chaque déplacement est maintenant l'occasion d'un bouclage total du périmètre comme le mentionne le blog "Les mots ont un sens". Eviter tout contact avec la France réelle, prévenir tout dérapage verbal fâcheux pour l'image et ne permettre qu'aux militants de l'UMP d'approcher pour donner l'illusion d'accueil chaleureux semblent devenir les règles des dernières sorties présidentielles.

    Toute contestation est niée, toute règle de Droit est contournée, tout échec est censuré.

    Où va-t-on? Déjà la démocratie était mise à mal depuis deux ans. Mais ne sommes-nous pas en train d'assister à une escalade à marche forcée vers une nouvelle étape? Un absolutisme présidentiel? Et après?...

     

     

    A lire également sur le blog "Les mots ont un sens" :

     

     

     

     

  • Frédéric Lefebvre prépare son entrée au gouvernement

    lefebvre.jpgDéputé UMP actuellement de la dixième circonscription des Hauts-de-Seine (Issy-Les-Moulineaux,Vanves et une partie de Boulogne), ce spécialiste du lobbying pourrait faire son entrée dans le gouvernement lors du prochain remaniement.

     

    L’ « ineffable », l’ « indicible », l’ « incorrigible », le « provocateur », le « porte-flingues », quelque soit le sobriquet dont on l’affuble, le porte-parole de l’UMP serait en train de préparer cette promotion.

     

    Si, pour l’instant, le domaine dont il héritera, ne semble pas encore acté, l’intéressé n’a jamais caché son intérêt pour les questions touchant l’audiovisuel d’une part et d’autre part les négociations propres aux Affaires Sociales… En tout cas, Nadine Morano n’a pas trop de souci à se faire, sauf une véritable provocation nationale que constituerait sa nomination au ministère de la famille compte tenu de ses déclarations sur le dépistage chez  les enfants dès 3 ans des « gènes de la délinquance »

     

    Infatigable défenseur de l’orthodoxie sarkozienne au sein de la majorité, il fût déjà promu parlementaire, rappelons-le, à la faveur de la nomination de celui dont il était le candidat suppléant en juin 2007 aux législatives, André Santini, comme ministre de la fonction publique.

     

    Si ceci se confirme, on assisterait donc à un nouveau joyeux ballet puisqu’à la faveur de la modification de la Constitution intervenue cet été, André Santini retrouverait dès lors automatiquement son siège à l’Assemblée. Un retour pour Santini à la case départ semble-t-il, mais un retour fort judicieux à l’immunité parlementaire dont il pourrait alors jouir…

     

    Ce jeu de chaises musicales n’est donc pas une simple chorégraphie ou alors c’est le bal des faux c… !