Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

promesses

  • " Je ne vous mentirai pas", "Nous disons avant tout ce que nous ferons après"

    Ah il l'aura martelée cette phrase. Et Fillon et ses zélés thuriféraires de s'en gargariser encore et encore.

    Rappel d'une de ces promesses :

    "Je gouvernerai avec un gouvernement resserré, de 15 ministres, selon une architecture ministérielle totalement renouvelée. Je demanderai aux ministres de s'engager sur un contrat de mission à durée déterminée, c'est-à-dire sur des résultats que j'évaluerai chaque année. Je supprimerai massivement les organismes inutiles qui empêchent en réalité les ministres d'agir et ralentissent l'action publique. Je proposerai aux meilleurs du secteur privé de nous aider à reconstruire l'État par la création de contrats hors catégories de rémunération. Je veux signer un contrat de progrès avec les fonctionnaires : des fonctionnaires moins nombreux, mieux payés, plus considérés, plus autonomes, aux carrières plus variées grâce à une organisation en métiers, en contrepartie de services publics plus efficaces qui s'adaptent aux besoins et aux attentes des usagers."

    Nicolas Sarkozy, Conférence de presse sur le projet présidentiel (02/04/07) L'intégrale ici

    Résultat, 10 mois après : 38 ministres, 6 impôts nouveaux (source figaro), plus d'une douzaine de commissions et d'organes nouveaux, des fonctionnaires qui n'ont jamais été aussi démotivés parce que sans cesse stigmatisés et perdant toujours plus de pouvoir d'achat enfin des services publics démantelés partout.

    CQFD!

     

  • Bayrou Sarkozy: La vérité! Lequel ose?

    Pour rappeler à la gauche que François Bayrou a toujours su dire ses quatre vérités à Nicolas Sarkozy voici une video rediffusée sur LCI d'un débat en 1999, pendant la campagne des européennes.

    François Bayrou a refusé, suite à son expérience gouvernementale, de faire liste commune avec le RPR de l'époque, représenté par Nicolas Sarkozy.

    Duel sous les yeux écarquillés de François Hollande, Robert Hue, Arlette Chabot et Alain Duhamel... François Bayrou ose dire tout haut à Nicolas Sarkozy : "Nous avons tous les deux été élus en 1993 avec des belles promesses... Nous n'avons pas tenu ce que nous avions promis!"

    La seule réponse de N. Sarkozy consiste à se positionner alors sur le terrain politicien en reprochant à François Bayrou de ne pas respecter la Loi du silence entre "amis" de la même majorité.

    Jugez par vous même :