Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

radicaux

  • Baylet, président du PRG avoue être au service d’un étouffement calculé

    Jean-Michel Baylet, président du Parti radical de gauche, a enfin avoué ce matin être guidé exclusivement par un intérêt politicien. (voir ici) .

    En effet, reçu hier par Nicolas Sarkozy, il a voulu saluer tout particulièrement « avec satisfaction les gestes d'ouverture politique déjà effectués par le nouveau président de la République"

    Jusque là nous ne pourrions que saluer le message constructif qui permettrait de « faire bouger les lignes » et de « rompre avec ce mur de verre qui sépare la gauche de la droite » comme l’avait tant demandé François Bayrou. Lui seul l’avait appelé clairement proposéde ses voeux en vain au 1er tour de l’élection présidentielle.

     

    Rappelons nous en effet des cris d’orfraie poussés par la gauche radicale alors ! (voir ici ) (ou ici) et ( encore ici ). (voir aussi propos de Monsieur Baylet le 5 avril 2007 sur le rapprochement « pitoyable » entre Tapie et Le candidat UMP http://www.dailymotion.com/relevance/search/BAYLET/video/x1njc7_baylet-a-propos-de-tapie )

    Comme l’a indiqué François Bayrou, le Mouvement Démocrate qui est en train de naître (plus de 60 000 adhésions spontanées en 10 jours sans aucune publicité) aura soin de dire sans servilité ce qui va dans le sens d’un pays apaisé, rassemblé pour que des gens de toute sensibilité puissent enfin œuvrer ensemble au bien commun.

    Mais cette « Union Nationale » clairement proclamée par le seul candidat du centre pendant la campagne était une main tendue dépourvue de tous les calculs politiciens.

    Si nous sommes attentifs aux actes du nouveau Président qui paraît aujourd’hui converti à cette nécessité de faire travailler ensemble des gens différents qu’il avait eu soin de caricaturer il y a à peine un mois comme « une aberration à vouloir rassembler des gens qui ne sont d’accord sur rien », il nous est plus difficile de nier les stricts aveux de Monsieur Baylet :

    medium_le_veaux_sous_la_mere.jpg«il ne faut pas laisser un seul homme occuper le terrain politique central ».

    Voilà, c’est clair ! Le seul objectif de Monsieur Baylet est un calcul politicien. Nous allons sans doute assister à un brouillage permanent illustré par des débauchages personnels furtifs. Alors qu’on évoque même le nom de Christiane Taubira dans le gouvernent, un rapprochement en toute hâte entre le Parti Radical de Gauche de Monsieur Baylet et le Parti Radical Valoisien associé à l’UMP et que Monsieur Baylet change si vite son credo au point de clamer « l'union de la gauche n'a plus d'actualité », il n’arrive pas à taire le calcul purement politicien sous-jacent n’ayant qu’un but : Etouffer François Bayrou politiquement.

    Oui mais voilà, les français ne sont tout de même pas aussi sourds que Monsieur Baylet le croit ! Au-delà des sympathisants radicaux sincères qui ont certes toujours cru en la possibilité un jour de retrouver les radicaux valoisiens partageant certains principes humanistes, certaines méthodes mesurées de réflexion et de débat, ce sont tous les observateurs qui peuvent aujourd’hui faire le deuil des idées dans cette grande famille radicale chez les dirigeants du PRG!