Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

reprise

  • François Bayrou pour l'instauration d'un "droit à la reprise"

    medium_img_8091.jpgFrançois Bayrou était à Noyelles Godault, le 10 avril 2007. Il a notamment visité l'entreprise lamato, symbole selon lui de ce que l'Etat et les collectivités peuvent faire pour l'industrie et l'entreprise lorsque que toutes les sensibilités travaillent ensemble. Durement touchée par les restructurations, par le chômage, les habitants de Noyelles-Godault se sont montrés particulièrement touchés que François Bayrou vienne tenir son message en direction des classes populaires au sein même d'une région qui peut retrouver un avenir. A condition que toutes les forces s'agrègent et aillent dans le même sens.

    François Bayrou a souhaité donner aux salariés les moyens de se défendre et de se faire entendre, estimant notamment qu'il était important de mettre en place "un droit à la reprise".

    François Bayrou, a pris l'exemple de l'entreprise de papeterie Stora Enso , pour illustrer un triste constat : Il y a "des gens qui ferment et qui ne veulent pas qu'il y ait des repreneurs".
    Par conséquent, il a proposé que l'on ait une législation en France qui ne permette pas  que des entreprises qui ferment des usines empêchent qu'elles ne soient reprises. Il a ainsi déclaré qu'une fois élu il nommerait "une personne, une autorité en charge de rechercher des repreneurs pouvant donner un nouvel avenir" aux entreprises en difficultés.
    A la suite de la reprise de la société en difficulté, le candidat à la présidentielle a également préconisé que l'on permette et que l'on favorise la création d'autres entreprises dans le secteur.