Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

rocard

  • résultats définitifs de notre questionnaire - sondage

    Nous avons décidé d'arrêter à ce jour les résultats de notre questionnaire - sondage en ligne concernant le choix des visiteurs de ce blog pour la composition d'un gouvernement d'Union Nationale (résultats consultables aussi ici) :

    medium_sondage_fdtnf.JPG

    Première constatation : Les visiteurs de ce blog sont une écrasante majorité à désirer qu'un gouvernement soit composé de personnalités efficaces venues de tous les "bords" politiques.

    Deuxième constatation : Lors de l'ouverture de ce sondage en ligne au mois de février, nous avions proposé 10 noms au choix des internautes. Très loin devant parmi vos préférences : Un nom rassemble près de 80% des visiteurs : celui de Michel Rocard! Un symbole certes diront beaucoup! Mais un symbole fort d'une personnalité de gauche très largement perçue comme un homme efficace, libre de parole et ouvert!

    Dans l'ordre ainsi apparaissent dans un trio de tête très nettement au delà de 2 votes sur 3 : ROCARD (PS), LAGARDE (l'un des élus UDF les plus appréciés pendant cette campagne de François Bayrou), juste derrière STRAUSS-KAHN (PS).

    Puis vient un peloton entre 25% et 50% de vos préférences : COPE (UMP), HULOT (société civile) et de VILLEPIN.

    A la traîne deux personnes pour des raisons différentes sans doute : Barre et Hollande.

    Enfin en queue les deux candidats ROYAL avec 6.4% et bon dernier SARKOZY avec 2.6%

    Troisième constatation: En ce qui concerne le n°2 du gouvernement qui a vos yeux devrait se charger de valider toutes les décision gouvernementales au regard de leurs incidences environnementales, bien sûr Nicolas Hulot arrive en tête (à noter que chaque fois qu'il a été interrogé à ce sujet, l'interressé ne revendiquait pas, loin de là, une telle fonction) puis deux personnalités se détachent nettement: 32,2 % d'abord pour Corinne Lepage puis juste derrière Michel Barnier.

    CES RESULTATS NE PEUVENT SE PREVALOIR BIEN SUR DE LA QUALITE DE SONDAGE REPRESENTATIF DES ELECTEURS DE FRANCOIS BAYROU. ILS INDIQUENT SEULEMENT DES GRANDES TENDANCES DES VISITEURS DE CE BLOG ET LE PIETRE RESULTAT DES DEUX CANDIDATS DE L'UMP OU DU PS S'EXPLIQUENT EVIDEMMENT PUISQUE CES CHOIX D'UN GOUVERNEMENT IDEAL SE FAISAIENT RESOLUMENT DANS L'HYPOTHESE D'UNE VICTOIRE DE FRANCOIS BAYROU A L'ELECTION PRESIDENTIELLE.

     

  • Maintenant vous savez que c'est à portée de main

    Maintenant les choses sont simples. Réunir une majorité nouvelle faisant travailler ensemble enfin des femmes et de hommes venus de camps différents qui se sont combattus depuis tant de temps.

    Cette idée de rassemblement beaucoup se sont dit "Elle est intéressante", "Elle est utile", "Est-ce qu'elle est possible?"

    Et bien maintenant la réponse vous l'avez!

    Venus de gauche, venus de droite, venus des écologistes des Femmes et des hommes de grande expérience sont venus vous dire ces derniers jours "Nous allons devoir travailler ensemble, nous pouvons le faire!"

  • Après Rocard, Kouchner dit ce qu'il pense ! Les vraies consciences de la gauche progressiste parlent

    Au lendemain de l'appel de Michel Rocard, l'ancien ministre socialiste Bernard Kouchner a prôné à son tour samedi une "alliance" du PS avec François Bayrou.

    medium_kouchner.jpg

    Dans une tribune aujourd'hui dans le Journal du dimanche, M. Kouchner, membre de "l'équipe du pacte présidentiel" de la candidate socialiste Ségolène Royal, propose une "alliance" entre "une gauche social-démocrate rénovée" et le "centre rénové" de François Bayrou.

    "Pour la première fois depuis 30 ans, écrit-il, le parti de François Bayrou ne récuse pas la gauche réformatrice. Saisissons cette chance".

    "Il y a un peu d'inertie dans le parti", a regretté de son côté Michel Rocard au lendemain de son appel.

    Contrairement à ce que Rachida Dati et Xavier Bertrand peuvent prétendre en tant que porte-parole du candidat UMP ("Désormais les choses sont claires: François Bayrou se situe bien à gauche"), il n'est plus question de droite ou de gauche aujourd'hui et ils ne l'ont toujours pas compris! Les français veulent qu'au delà des clivages entretenus par les seuls appareils, les responsables de toutes tendances politiques prennent enfin en considération le bien commun!

    En déplacement à Limoges, avant que ne soit connue la tribune de M. Kouchner, François Bayrou s'est une nouvelle fois félicité de l'appel de l'ex-Premier ministre PS, qui conforte selon lui sa démarche de dépassement des "frontières".

    "Si je suis en situation" en accédant au second tour, "très nombreux seront ceux qui suivront la thèse de Michel Rocard", a-t-il assuré.

    Dans la droite modérée, au centre bien sûr, dans la gauche progressiste et dans la société civile surtout des responsables de plus en plus nombreux s'expriment enfin sur la nécessaire union nationale de tous pour que les citoyens ne soient plus demain les otages d'un seul camp