Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

sécurité

  • Faut-il demander la démission de Brice Hortefeux ?

    Il y a des moments où l’on a l’impression de marcher sur la tête dans notre beau pays.

     

    A Paris, ce qui était annoncé est arrivé, il y a eu des vitrines cassées et des échauffourées avec les forces de l’ordre. Et cela aurrait pu être plus grave.

     

    L’objet était la distribution d’argent liquide, entre 5 et 500 euros, dans les rues de Paris pour faire connaître une société belge présente sur Internet.

    Le résultat est visible ICI

    Pour être une réussite, cette campagne l’a été puisque les médias en ont parlée depuis quelques semaines et que le dirigeant de la société avait déjà annoncé la couleur en déclarant qu’il savait que c’était illégal mais que l’amende annoncée était d’un montant bien inférieur aux résultats de la campagne de communication.

    Situation encore plus paradoxale, la manifestation était agréée par la Préfecture, mais la distribution d’argent interdite par la loi.

     

    A quoi cela ressemble !

     

    Tout a été annulé, il y avait trop de monde sur le parcours prévu et les 50 personnes  du service d’ordre étaient trop peu nombreuses.

     

    L’annulation a provoqué des mouvements de foules et des casseurs se sont illustrés.

     

    N’était-il pas possible d’interdire cette manifestation ?

     

    Et s’il y avait eu des morts ?

     

    Qu’a fait le Ministère de l’intérieur pour éviter cela ?

     

    Et d’un point de vue moral peut-on accepter qu’une société privée se serve des pauvres comme vecteurs commerciaux ?

     

    Où est la morale dans tout cela !

     

    Alors les Préfets sont virés lorsque le Président cathodique n'est pas content d'une manifestation, et là rien ! Si, une plainte va être déposée contre la société Belge....après coup.

     

    Devons-nous demander la démission de Brice Hortefeux ?

    Il aurait pu y avoir des morts.

  • Où il y a de la gêne... l'Elysée prend plaisir

    caviar.jpgLe ministre du budget et des comptes publics, Eric Woerth a du s'étrangler en signant le décret du 12 décembre 2008 prévoyant une augmentation de 9,2 millions d'euros du budget initial de la présidence de la République pour 2008 (soit une hausse de 9,1%). A l'heure où justement on annonce un déficit record de 79,3 milliards d'euros en 2009 contre 57,6 milliards initialement prévus dans le projet de Loi de finances 2009, cela fait mauvais genre!

    D'autant que, par définition, ce dépassement des dépenses élyséennes concerne des excès de fonctionnement et non d'investissement comme le claironnait le pouvoir dans ses différentes interventions sur la relance.

    "Contrairement à l'an passé, l'Elysée n'a pas utilisé la procédure transparente de la loi de finances rectificative qui est actuellement en cours de discussion au Parlement", commente René Dosière. Le député de l'Aisne, qui s'est spécialisé sur ce dossier a ironisé sur le fait que cette "procédure discrète" n'est pas reprise dans l'édition papier du Journal officiel, "sans doute par respect du Grenelle de l'environnement et de la lutte contre la déforestation".

    En fait, il semble bien que cette mesure était largement prévisible puisque les dépenses s'étaient effectivement envolées. Il fallait donc trouver à toute vitesse un mécanisme comptable pour la justifier. Qu'à cela ne tienne! Cette augmentation est ainsi inscrite sous forme "d'autorisation d'engagement" et de "crédits de paiement".

    En compensation, le même décret annule 9,2 millions de crédits sur les budgets des missions de la Défense (5,3 millions) et de la Sécurité (3,9 millions).

    Les militaires ont bien fait de se serrer la ceinture! Et on voit combien la sécurité, en cette période de réveil des "dangereux terroristes" de l'utra-machin ou de l'extrême-bidule, tient notre président à coeur...

     

  • EN EXCLUSIVITE : REVELATIONS SUR LE FRAUDEUR DE LA GARE DU NORD

    Sur NouvelObs.fr, j'ai trouvé çà drôle.... Et vous? Si vous riez vous êtes dans le camp des "fraudeurs, des émeutiers et des violents": Attention...Sarko nous surveille!

    Cet homme ne s'appelle pas Angelo Hoekele, il n'est apparemment pas Congolais, la rumeur dit qu'il dispose de papiers en règle… Et pourtant, il franchit un portillon de métro de manière, disons, particulière. Cette photo, publiée en couverture du Nouvel Observateur le 21 juillet 1994, a en fait été prise le 5 décembre 1980. Aux dernières nouvelles, 27 ans plus tard, aucune poursuite n'a encore été engagée contre le sauteur.

                               Jacques Chirac, en une de l'Obs du 21 juillet 1994, saute un portillon de métro

    Jacques Chirac, en une de l'Obs du 21 juillet 1994, saute un portillon de métro NO

    NOTE PUBLIEE SUR danielriot.com
    AU FAIT,  plus sérieusement :
    Aux dernières nouvelles, les voyous qui ont profité de l'incident pour casser des vitines ont été condamnés c'est normal. Par contre, le procès du resquilleur est repporté contrairement aux dires de Messieur Baroin et Sarkozy, celui-ci ne serait pas en situation irrégulière en France et aurait fait l'objet de bien moins de condamnations que les 22 annoncées immédiatement par le Ministre sortant et sa doublure!...