Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

unef

  • François Bayrou : "L'Etat doit rester maître des universités !"

    medium_pierre_albertini.jpgFrançois Bayrou, par la voix du député-maire de Rouen, Pierre-Louis Albertini, s'est dit "hostile à la régionalisation des universités."

     P.-L. Albertini remplaçait François Bayrou, candidat à l'élection présidentielle, au congrès de l'Unef à Lille. Là même où la campagne de François Bayrou a commencé.

    L'ancien ministre de l'Education nationale a voulu faire passer ce message :

    "Les élus régionaux sont parfois fantaisistes. Le monde universitaire a besoin de calme pour fonctionner." en référence aux caprices répétés de l'élu socialiste Georges Frêche.

    "C'est l'Etat qui doit régir la gouvernance de l'enseignement supérieur, a-t-il ajouté, je doublerai d'ailleurs le budget actuel des universités français en dix ans."

    Une des deux autres grandes questions portait sur le rapprochement entre l'université et les grandes écoles. Pierre-Louis Albertini ne s'y est pas montré rétif. Il ajoute cependant que la formation universitaire ouvre davantage au monde, développe l'esprit critique et permet à la recherche fondamentale de se développer sans les contraintes de rentabilité.

    La deuxième grande interrogation des représentants de l'Unef portait sur la séléction au seuil des universités. "Contre !" s'ext exclamé Pierre-Louis Albertini. Il pense au contraire que la classe de terminale doit constituer une "préparation pour l'enseignement supérieur." François Bayrou est actuellement sur l'ïle de Mayotte pour la deuxième fois en moins de six mois.