Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

usine

  • DURALEX : Bayrou lui ne visite pas uniquement les usines qui marchent à coup de réductions de leur masse salariale

    medium_cmr_marseille_241106.2.jpgUn Candidat a déclaré du haut de son ancienne fonction (rappel ici) qu'il était le seul à visiter des usines! Comme nous le rappelions dans notre note précédente, François Bayrou non seulement visite des usines et rencontre des ouvriers depuis le début et ce Lundi, il était à Saint-Etienne où il a pu s'élever contre les salariés qui ont été abandonnés chez DURALEX :

    "Il faut que l'on place l'industrie au coeur de cette campagne pour permettre à nos entreprises de se battre à armes égales, grâce à une équité, à une protection de la loyauté apportée par l'Europe", a déclaré le candidat centriste, après avoir rappelé qu'il venait de recevoir le soutien de l'actuel ministre délégué à l'enseignement supérieur, François Goulard (UMP).

    François Bayrou avait auparavant visité dans l'après-midi deux entreprises industrielles de la Loire, une verrerie et une fonderie. Parmi elles figurait Duralex.

    Les 102 derniers salariés du site de Rive-de-Gier (Loire) "sont abandonnés par leur direction qui est partie et dont ils n'ont plus de nouvelles. Ils sont payés à ne rien faire depuis six mois, dans une usine où il n'y a pas d'électricité et sans savoir de quoi demain sera fait", a déploré le candidat à la présidentielle. "Dans la République française, il nest pas normal que lon ait de tels comportements", a-t-il dit.

    De même, "il faudrait que l'on soit plus ouvert, plus accueillant vis-à-vis d'éventuels repreneurs d'entreprises dans cette situation, pour en permettre le redémarrage", a-t-il lancé.

    François Bayrou a aussi souligné "la belle réussite d'une entreprise de forge de la Loire, FMDL, qui a réussi à décupler son effectif en quinze ans dans un secteur où cela n'était pas gagné davance, grâce à la qualité de sa production et à sa réactivité".