Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

véronis

  • Julie, blogueuse, mère de 2 enfants et… SDF!

    manif rue de la banque.jpgAlertés par Jean Véronis, nous avions, nous aussi, été bouleversés en novembre dernier  par le témoignage d'une jeune mère de deux enfants, SDF dont l'errance a commencé il y a plus d'un an, en janvier 2008 et qui a tenu un blog durant toute cette période décrivant ses démarches, les fausses "bonnes âmes", ses peines donc mais aussi les petites joies et les vraies générosités (Camille) et aides (Emmanuelle) qui ont émaillé sa route.

    A l'heure où la Loi Boutin sur le logement vient d'être adoptée, il est important que tous aient à l'esprit ce que signifie "dans la vraie vie" le handicap que constitue l'insécurité en matière de logement. Encore heureux que le Sénat ait rejeté l'abandon dans ce texte de la Loi SRU que le gouvernement avait souhaité glisser...

    En septembre 2008 Julie décidait de tenir un blog "Un temps de retard":

    Blog de Julie.JPG

    Son premier billet :

    "Je vis seule avec deux enfants de 2 et 6 ans et je suis sans logement depuis plus de sept mois. J'attends depuis quatre ans un logement social de la mairie de Paris qui ne semble jamais vouloir venir. J'ai dû quitter l'appartement que nous occupions en janvier dernier. Depuis, nous avons habité chez des amis et depuis huit jours je trimballe mes enfants de logements d'urgence en appartements de secours.

    Cela fait plusieurs mois que je cherche un logement dans le parc locatif privé, sans succès. Je travaille dans une bibliothèque universitaire et je dois passer les concours de la fonction publique en mars 2009. Mais comme je suis mère célibataire et que je travaille à mi-temps, les propriétaires ne veulent pas prendre de risques.

    J'ai décidé d'écrire chaque semaine où j'en suis, un petit journal de bord pour moi-même mais aussi pour que tout le monde comprenne ce que ça veut dire concrètement, d'être sans logement aujourd'hui à Paris"

    Julie explique sur la toile pourquoi elle a quitté son logement, comment les élus l'ont baladée, et récemment la belle inefficacité d'une préfecture qui met 7 mois pour lui répondre que son dossier DALO (Droit  Au Logement Opposable) n'était pas complet!...

    dalo.jpg

     

    Julie est forte et fière. "Je suis sans domicile fixe, pas clocharde" lançait-elle l'an dernier.

    Elle travaille et gère ses déménagements multiples, ses contraintes vestimentaires, de transport, ses obligations et galères financières, administratives toutes décuplées par sa situation.

    Jean Véronis interpellait les blogueurs : "Que dire de plus ? Quand on songe aux petits (ou gros) problèmes d'ego de la blogosphère, aux chipotages sur les places aux classements, ou aux problèmes variés de monétisation et de revenus AdSense, on se demande parfois si on vit sur la même planète..."

    Le Monde s'était ému et Béatrice Gurrey livrait sur une pleine page en novembre dernier un long article qui suscita de nombreux messages et lui permettra de rencontrer celle qui aujourd'hui lui a proposé une solution.

    Nelly Margotton, faisait récemment, une nouvelle fois référence au long chemin de croix de Julie et nous apprenions que l'espoir était peut être en vue.

    Tout n'est pas encore gagné pour Julie! La route est encore longue et elle a encore besoin des blogs! Alors relayez l'info et laissez-lui vos commentaires, encouragements ou propositions. En vous rendant sur son blog