Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

waechter

  • La refondation politique est en route partout! Création de L'Union Ecologique et Sociale

    Pour poursuivre l'initiative initiée par Corinne Lepage et Antoine Waechter soutenant la démarche de François Bayrou, depuis hier 22 H 00 le site : http://refondation-ecologie-politique.over-blog.fr/ lance une campagne de signature pour une refondation de l'écologie politique.

    Comme Corinne Lepage l'avait évoqué sur le site du Politic'SHOW au début du mois, l’écologie politique, parti du développement durable et du renouveau des pratiques politiques doit s’imposer comme la nouvelle force, non pas située entre droite et gauche, mais comme troisième pilier au centre des besoins économiques, sociaux et des capacités physiques de la planète. Il invite à une triple révolution :


    - entre société civile et politiques. La refondation impose un nouveau mode de dialogue entre les uns et les autres dont la plateforme de l’Alliance pour la planète constitue un modèle des synergies possibles


    - entre économie et écologie. L’écologisation de l’économie est la seule perspective de progrès. Le «new deal écologique» propose la création d’au moins 300 000 emplois directs en cinq ans. Il impose le courage de s’opposer aux lobbys prêts à tout L’écologie deviendra ainsi le moteur d’une relance économique saine et durable. Elle est entrepreneuriale.


    - de l’union au-delà de la droite et de la gauche. Le développement soutenable n’est soluble ni dans le libéralisme ni dans le socialisme. Il appelle un nouveau modèle de société dans lequel le politique, c'est-à-dire l’Etat (à l’échelle de l’Europe et/ou de la Région) doit redevenir le défenseur de l’intérêt collectif et non le porte voix d’intérêts particuliers.


    Pour sortir l’écologie politique de l’impasse,  Nous, élus, associatifs, scientifiques, militants, citoyens appelons à la refondation de l’écologie politique sur les bases suivantes :


    - Démontrer notre capacité à innover et à rester des lanceurs d‘alerte, à être pragmatiques et experts, hommes et femmes de terrain, ouverts au débat .

    - Rappeler inlassablement la voix de l’éthique en politique et dans l’encadrement du progrès scientifique

    - Construire l’éco-économie, pour concilier un développement créateur d’emplois et de progrès social avec les capacités de la planète la prévention sanitaire et le respect de la biodiversité : nouveaux indicateurs de richesse,  fiscalité écologique,  priorité à la lutte contre l’effet de serre par l’émergence de nouveaux secteurs économiques, assurer l’intégration des jeunes à la vie active.

    - établir une République digne de ce nom :VIème République, pouvoir judiciaire et presse indépendantes, droit à la liberté de l’information, application ferme des principes d’égalité de droits, de laïcité et d’intégration.

    - Privilégier l’approche européenne et construire avec d’autres mouvements politiques et sociétaux européens une écologie politique à l’échelle de l’Europe, pour influer sur les choix planétaires.


    L'heure de l’union a sonné, franchissons les lignes de clivage qui tuent l'écologie politique. Inscrivons nous dans l’espace politique unique qui s’ouvre pour la création de ce troisième pilier.


    Nous, élus, associatifs, scientifiques, militants, citoyens voulons l’union des écologistes pour peser dès le 22 avril au soir


    Premiers signataires

    Jean-Marie Allain, maire (Vert) de Marpent

    Maryse Arditi, ancienne porte-parole des Verts, Vice-Présidente CR Languedoc Roussillon


    Pierre Baudouin, membre CES Rhone Alpes 


    D Baulier, association Cohérences


    Dominique Belpomme, président de la Sté Européenne de Santé Environnementale


    Marianne Buhler, maire adjointe de Issy les Moulineaux CAP21


    Marc D’Héré, président Initiative Européenne et Sociale


    Jean Paul Deléage, professeur émérite


    Eric Delhaye Porte-parole CAP 21


    Fabrice Descamp, ex secrétaire département des Verts 79


    Dany Dietmann, maire de Manspach


    Jean Pierre Dupuy, professeur à Stanford et à Polytechnique, philosophe


    Jean-Marc Leculier Conseiller régional Verts Economie Sociale et Solidaire


    Corinne Lepage, ancienne ministre , Présidente de CAP21


    J Maret, responsable programme Agriculture des Verts, faucheur volontaire d’OGM


    J. Maziji, producteur de cinéma, conseiller municipal (Vert) de Villejuif


    Patrice Miran, délégué national aux élections du MEI


    Albert Peirano, président du Club Réponses Ecologiques


    Gilles-Eric Seralini, professeur des Universités, Pdt du comité scientifique  CRII-GEN.


    H. Stohl, maire et Conseiller Général (Vert) de Kayserberg


    S. Tine, responsable Vert


    Sylviane Tropper, Conseillère Régionale Cap 21 IDF


    M. Yogananthan, Président de l'Association Nord-Sud

    Grégory Giavariana, délégué Cap21 Vaucluse

  • Antoine Waechter appelle à voter pour François Bayrou

    medium_a_waechter.jpgAntoine Waechter, candidat écologique à la présidence de la République en 1988, avait souhaité en 2007 une candidature de Nicolas Hulot.

     

    Antoine Waechter (voir sa biographie wiki ici ) avait ensuite renoncé mi-mars à se présenter lui-même à l'élection présidentielle, faute de parvenir à rassembler les parrainages nécessaires. Aujourd'hui il appelle à voter pour François Bayrou: ( pour article complet cliquer ici)


    "En 34 ans de vie politique, je n'ai jamais donné de consigne de vote. Pourtant, aujourd'hui, la gravité de la situation et la première opportunité depuis un demi-siècle de sortir du cadre droite gauche, me conduiront à voter François Bayrou", écrit Antoine Waechter

    "Son élection créera, en effet, une formidable ouverture", poursuit le président du MEI, pour qui "le candidat centriste est le seul qui puisse se libérer des contradictions partisanes pour prendre en charge" les priorités essentielles.
    Antoine Waechter détaille ainsi "quatre exigences":

    • "gouvernance mondiale" et construction de l'Europe politique
    • politique des transports et frein à l'urbanisation
    • cohésion sociale
    • réformes institutionnelles (proportionnelle et référendum d'initiative populaire).