Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

woerth

  • Cassez vous pov'cons!

     

    Résultat de l'Interview de l'Egocrate de ce soir :

    bordille.jpg

     

    • Pour qu'une justice indépendante puisse travailler, faut-il laisser l'enquête entre les mains d'un procureur qui est cité dans le dossier?
    • N'était-il pas dangereux et susceptible de suspicions que ce mélange des genres d'un ministre du budget soit trésorier du parti présidentiel?
    • N'était-il pas logique que cette proximité que vous avez manifesté plus que d'autres avec les puissants, les plus riches, soit suspecte là aussi dans l'opinion à laquelle vous demandez des efforts?
    • Pour plus de justice ne faut-il pas moduler le bouclier fiscal?
    • Vous avez voulu nommez directement le président de l'audiovisuel public est-ce moderne?
    • Une commission d'enquête parlementaire est-elle souhaitable?

     

     

    Réponse en clair :

     

    Circulez! Ya rien à voir! Cassez-vous pov'cons!

     

    Combien de temps va-t-on encore supporter ça,

  • Du goudron et des plumes!

     

    En cette période estivale après plusieurs mois sans activités, nous nous devions de vous préciser que ce blog est actuellement en sommeil. Nous reprendrons nous posts réguliers dans quelques mois. Sauf évènement anticipé bien entendu…

     

    Pour l'heure, alors que le pouvoir arrive de moins en moins à planquer ses errements, ses fautes, ses trahisons et ses frasques, sachez que nous préparons le goudron et les plumes qui à nos yeux représentent la seule punition infamante à la mesure de l'ignominie pour la véritable bande de racailles qui dénature notre République depuis plusieurs années.

     

    goudron et plumes.JPG

     

     

    En attendant de nous procurer les instruments nécessaires pour le supplice final : le Pal

     

    Pal.jpg
     
  • Où il y a de la gêne... l'Elysée prend plaisir

    caviar.jpgLe ministre du budget et des comptes publics, Eric Woerth a du s'étrangler en signant le décret du 12 décembre 2008 prévoyant une augmentation de 9,2 millions d'euros du budget initial de la présidence de la République pour 2008 (soit une hausse de 9,1%). A l'heure où justement on annonce un déficit record de 79,3 milliards d'euros en 2009 contre 57,6 milliards initialement prévus dans le projet de Loi de finances 2009, cela fait mauvais genre!

    D'autant que, par définition, ce dépassement des dépenses élyséennes concerne des excès de fonctionnement et non d'investissement comme le claironnait le pouvoir dans ses différentes interventions sur la relance.

    "Contrairement à l'an passé, l'Elysée n'a pas utilisé la procédure transparente de la loi de finances rectificative qui est actuellement en cours de discussion au Parlement", commente René Dosière. Le député de l'Aisne, qui s'est spécialisé sur ce dossier a ironisé sur le fait que cette "procédure discrète" n'est pas reprise dans l'édition papier du Journal officiel, "sans doute par respect du Grenelle de l'environnement et de la lutte contre la déforestation".

    En fait, il semble bien que cette mesure était largement prévisible puisque les dépenses s'étaient effectivement envolées. Il fallait donc trouver à toute vitesse un mécanisme comptable pour la justifier. Qu'à cela ne tienne! Cette augmentation est ainsi inscrite sous forme "d'autorisation d'engagement" et de "crédits de paiement".

    En compensation, le même décret annule 9,2 millions de crédits sur les budgets des missions de la Défense (5,3 millions) et de la Sécurité (3,9 millions).

    Les militaires ont bien fait de se serrer la ceinture! Et on voit combien la sécurité, en cette période de réveil des "dangereux terroristes" de l'utra-machin ou de l'extrême-bidule, tient notre président à coeur...